Malek Boutih affiche son soutien aux Femen : il pose torse nu sur son blog

FEMEN - Malek Boutih, l'ancien Président de SOS Racisme et député socialiste de l'Essonne a voulu montrer son soutien à la femen tunisienne Amina dont le procès a commencé lundi 22 juillet. Dans le contexte actuel, le petit geste du député publié sur son site et sur le compte Twitter des Femen a dû être très apprécié.

En effet, les agressions contre les femen se multiplient. Samedi 27 juillet au matin, la dirigeante des Femen a été agressée peu avant le début de la visite en Ukraine du président russe Vladimir Poutine. Anna Goutsol rentrait dans la matinée dans son immeuble à Kyiv après avoir promené son chien quand un homme non identifié lui a donné un coup de poing au visage, s'est emparé de son animal, puis s'est enfui, d'après les Femen.

Deux agressions en une semaine

Un homme présenté comme le "consultant politique" des Femen, Viktor Sviatski, avait révélé jeudi 25 juillet avoir été violemment frappé la veille au soir près des locaux du mouvement féministe à Kyiv, un acte également dénoncé comme ayant été une tentative d'intimidation avant la visite du président russe.

Le mouvement Femen, fondé en Ukraine et dont le siège est désormais à Paris, mène depuis plusieurs années des actions dans le monde entier pour dénoncer notamment le sexisme et les discriminations à l'encontre des femmes : ses membres surviennent soudainement, seins nus, le corps barré d'inscriptions, pour attirer l'attention. Le groupe dénonce en outre l'homophobie, la collusion entre l'Etat et l'Eglise, les régimes autoritaires et les fraudes aux élections.

LIRE AUSSI :

» Un idéologue des Femen violemment agressé à Kyiv
» Incendie dans l'appartement parisien des Femen
» Pourquoi j'ai choisi une Femen en Marianne

Loading Slideshow

  • 1791: Olympe de Gouge et la Déclaration des droits des femmes

    Olympe de Gouges, femme de lettres et révolutionnaire, rédige une "Déclaration de la Femme et de la Citoyenne" et fonde le club des "Tricoteuses" qui rassemble les femmes qui assistent
    aux débats parlementaires.

  • Les suffragettes: "la femme est la prolétaire de l'homme"

  • Les femmes dans la Libération

  • 1949: Simone de Beauvoir et le "Deuxième sexe"

  • Années 70: les femmes et le travail

  • 1971: le MLF pour la liberté sexuelle

  • 1974: Simone Veil et l'interruption volontaire de grossesse (IVG)

  • 2003: le féminisme des "Ni putes ni soumises"

  • 2012: le "sextrémisme" des Femen fait débat

    Venues d'Ukraine, ces "terroristes pacifiques" aux seins nus interpellent les pouvoirs publics, souvent de manière musclée, contre l'homophobie, le racisme et le machisme. Un mouvement dont les méthodes radicales divisent.

Open all references in tabs: [1 - 8]

Via: huffingtonpost.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~EpW5L$3oo

This entry was posted in EN and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply