Amina, la Femen tunisienne arrêtée à Kairouan pour "gestes …

http:  www come4news com images users 3100 FEMEN%20AMINA jpg Amina  la Femen tunisienne arrêtée à Kairouan pour gestes immoraux Amina la lycéenne tunisienne de 19 ans incommodée à juste titre par la montée des extrémistes d’Ennahda, se veut investie de la lourde mission  de changer son environnement ; sans se donner la moindre peine de prendre la mesure de la situation en Tunisie, elle a foncé à corps perdu. Faisant fi des considérations les plus basiques qui régissent un pays conservateur, elle y est allée fort, postant une photo d’elle seins nus sur sa page facebook en mars dernier. Et c’est donc à partir de son buste, support si cher au Femen,  qu’elle s’était amusée à lancer ses revendications : « mon corps m‘appartient, il n‘est l‘honneur de personne, fuck your morals, etc ». 

L’indignation qu’a suscité son geste ne lui a naturellement pas épargné les représailles familiales. Après un mois de retraite à la campagne au milieu des siens dans un but honorable, la frondeuse se serait enfuie. Maintenant on peut aisément imaginer que dos au mur face à la rigidité d’Amina, ses parents auraient finalement démissionné lui rendant implicitement cette liberté par laquelle elle risque de se brûler les ailes. 

Selon cette révolutionnaire esseulée dans son combat, l’acte fondamental de la liberté consiste à transgresser les interdits que véhiculent à la fois les Autorités religieuses et la police. Choquer est donc son impérieux mot d’ordre, ce qui lui a valu un dénigrement quasi-général en Tunisie ; renvoyée de tous les établissements scolaires par ordre du ministère de l’Education, elle devrait dès réception de son visa, venir s’installer en France afin d’y poursuivre ses études. 

Il est fort à parier que le pays des droits de l’Homme l’accueillera en grande pompe : les plateaux de télévision sur fond de tapis rouge se l’arracheront, peut-être. Icône potentielle en dehors de son pays, son combat n’a pourtant aucune chance de porter ses fruits à l‘endroit où il est attendu et pour cause : c’est le lot de l’échec dès lors qu’on adopte une méthode inexportable alors que pullulent toutes celles autrement plus fécondes. 

Avant de s’atteler à une mission de cette envergure, il est de bon aloi de passer au préalable son bac ; savoir déjà se prendre en charge soi-même, histoire de se rendre crédible pour vendre ses idées innovantes ! On connaît bien la fin de l’histoire de cette grenouille qui voulait se faire aussi grosse qu’un bœuf. 

En attendant ses papiers, Amina hébergée par des amis reste toutefois en contact quotidien avec ses parents. L’oisiveté étant malheureusement la source de tous les vices, Amina arbore un air plutôt paumée  sur la vidéo ci-dessous. 

Avec sa coupe à la garçonne, ses cheveux teints en blond et pas n‘importe lequel de blond, sa chemise à carreaux, sa jupe jean, son allure flemmarde, son sac à dos, Amina sillonnait hier les rues de Kairouan, à l‘’heure où devait se dérouler le congrès des salafistes Ansar Al-Charia. Ce dernier n’a pas eu besoin de ses manifestations féméniennes pour être annulé, loin s’en faut !

N’empêche, Amina a quand même trouvé le moyen, au milieu de tout ce chaos, de taguer  sur un muret en contrebas d’une mosquée le nom de sa sulfureuse organisation. Il coule de source qu’un tel geste provocateur ne pouvait que lui attirer la colère des passants. Et à la mesure de ses attentes, elle a récolté au passage une forte dose de paroles désobligeantes.  

Encadrée par deux agents de police, l’ambitieuse demoiselle a dû s’engouffrer in extrémis  dans leur fourgon. Une interpellation qui pourrait avoir pour objet de l’extraire d’un environnement hostile. Selon un communiqué « Amina a été placée en état d’arrestation  sur ordre du ministère public pour avoir commis des gestes immoraux ».

Tout laisse à penser qu’en dépit des bonnes intentions qui l’animent, Amina s’est complètement fourvoyée. Encore un peu et elle se prendrait pour Jean Moulin, Malraux ou que sais-je tant les flatteries de certains soutiens comme par exemple celui de Caroline Fourest doivent lui monter à la tête ; l‘induire surtout en erreur. Rééditées en dehors de leur contexte, certaines choses frisent plus le ridicule qu’autre chose…

Activez le javascript pour voir le TokyWoky
by TokyWoky




busy

Via: come4news.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~a239D$2ov

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply