Censures, interdits et pressions

Le coup de pied à la Femen. Photo AFP. Postée le 4 avril 2013 sur la page Facebook de l'AFP, la photo de Frédéric Dufour montre l'action des Femen devant la Grande Mosquée de Paris. Lesactivistes aux seins nus y avaient brûlé un drapeau noir barré de la chahada, la profession de foi des musulmans. « S'en est suivi un débat enfiévré entre deux visions morales, pour ou contre les Femen, qui a tourné court en raison de l’irruption d’une troisième, américaine et puritaine cette fois », raconte l'AFP : quatre heures après sa mise en ligne, l’image était censurée par Facebook pour violation de ses règles interdisant la nudité…

 

Publierait-on aujourd’hui ce dessin de Wolinski paru en couverture de Charlie Hebdo, le 2 novembre 1978 ? On y voit un Hitler qualifié de « super-sympa », qui danse la gigue en clamant « Salut les youpins, ça gaze ? » Il est permis d’en douter. A l’époque, la caricature ne fit pourtant l’objet d’aucun recours judiciaire, ne suscita pas de protestations. « Le contexte était très différent, explique Didier Pasamonik, directeur de la rédaction d’Actua BD. La semaine précédente, le 28 octobre 1978, L’Express avait publié un entretien avec Louis Darquier de Pellepoix, commissaire général aux questions juives de 1942 à 1944, intitulé “A Auschwitz, on n’a gazé que les poux. C’est cela qui donnait au dessin son humour grinçant. »

 

Interdirait-on, de nos jours, un livre sur la santé du président de la République, comme ce fut le cas en 1996 de l’ouvrage du docteur Gubler, l’ancien médecin de François Mitterrand ? Probablement pas, tant la Cour européenne des droits de l’homme a modifié notre jurisprudence et obligé la justice française à élargir la notion de liberté d’expression. En moins de quarante ans, censures, interdits et pressions se sont déplacés, racontant autant l’évolution des pratiques judiciaires que la morale de l’époque. Une simple recension auprès des tribunaux montre que la liberté de la presse est largement mieux protégée qu’auparavant.

 

L’interdiction par le ministre de l’intérieur, à la mort de De Gaulle, de la fameuse « une »...

Via: lemonde.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~1q7di$5tL

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply