Cloches de Notre-Dame : les Femen relaxées, les vigiles punis

La cour d'appel de Paris a confirmé la relaxe des huit Femen jugées pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame de Paris le 12 février 2013. Deux des surveillants mis en examen pour les avoir expulsées ont écopé d'une amende avec sursis.

Ce jeudi 29 novembre, les huit Femen sont ressorties libres du tribunal. Celles-ci s'étaient exhibées seins nus dans la cathédrale de Paris et avaient détérioré la cloche "Marcel" en la frappant à l'aide de bâtons.

Les trois vigiles qui les avaient expulsées ont été mis en examen en même temps, après une plainte des Femen. Peinturlurées de slogans tels que "In gay we trust", "Pope no more" ou encore "dégage homophobe", les "militantes" sortent donc innocentées par la justice qui a parlé d'un acte "choquant mais pas illégal". Détériorer une cloche à moitié dénudé dans un lieu de culte est donc légal, observe sur son site Radio Notre-Dame, la radio du diocèse de Paris.

Et protéger un lieu de culte, dans l’exercice de ses fonctions, un délit…

 

Source : Radio Notre-Dame (29/10/2915).

 

 

***

Inscrivez-vous

Nos auteurs sont pour l'essentiel des bénévoles. Leur parole n'a de valeur qui si elle est
largement relayée et difusée sur Internet.

Pour nous aider à promouvoir leurs idées, cliquez, googlez, tweetez et créez le buzz...!

Recevez notre newsletter d'analyse de l'actualité

Notez en 1 clic

Donnez +1 point à notre contenu sur Google en cliquant sur le lien ci-contre


Diffusez

Envoyez cet article par mail

Publiez sur les réseaux sociaux



Open all references in tabs: [1 - 4]

Via: libertepolitique.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~N6PQe$6M4

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply