Contre-productif

Ou pire, qu’ils finissent par rendre sympathique quelqu’un pour qui spontanément on n’aurait aucune affection particulière.

La preuve la plus récente par les Femen. Autant on a pu apprécier divers combats libertaires qu’elles ont menés, accepter la virulence de leur contestation, être épaté même par leur audace, autant on se perd en conjectures quant à leurs attaques personnalisées. Il y avait déjà eu le cas de Mgr Léonard, cerné, houspillé, aspergé à un point tel que des «bouffeurs de curé» lui avaient prêté une main charitable et miséricordieuse… Voilà que les Liliths (des ex-Femen) clashent le Premier ministre à la frite-mayo. Pas sot, Charles Michel a laissé faire, tout sourire. Il vient d’envoyer la photo de sa mésaventure, dédicacée, au Musée de la frite. Image positive, humoristique, tolérance à la critique, coup médiatique… Tout ça aurait été absolument impossible sans la graisseuse intervention des Femen/Liliths.

Du coup, on ne se demande plus qui sera leur prochaine victime, mais qui sera le prochain bénéficiaire

de leur vindicte. Merci…

Notez: elles sont en bonne compagnie. On connaît des hommes et femmes politiques wallons qui ont fait leur possible pour nous rendre buvables les NV-A Bart De Wever, Jan Jambon, Siegfried Braecke… Encore un petit effort, les gars, et ça passera aussi pour Theo Francken! Merci d’avance.

Quant à l’inénarrable Raymonde, l’invraisemblable agressivité de ceux qui l’accablent a aussi fini par me la faire prendre en compassion. Ceci dit, pour qu’elle me reste sympathique, ce serait bien que ses défenseurs n’en fassent pas une martyre de la cause syndicale…

Via: lavenir.net


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~EFBkR$5mm

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply