Des Femen à Maaloula

« … Les célèbres égéries du “polit’correct” occidental dont l’effigie orne les timbres postaux de la république française ont manifesté sur le Times Square de New York avec le slogan “Fuck Putin” peint sur leurs poitrines dénudées, pour dénoncer le retour de la Crimée à la Russie. L’année dernière, elles avaient souillé Notre- Dame – toujours les seins nus et peinturlurés de slogans hostiles au pape Benoît XVI qui venait de démissionner -, en s’en prenant aux nouvelles cloches, alors disposées provisoirement dans la nef. Le week-end dernier, pour Pâques, c’est sous la protection de la police et du commissaire de police de Clichy (lequel s’était déplacé en personne) que les Femen ont inauguré leur “local d’entraînement”. Une affiche montrait un diable femelle à trois seins en spirales fouettant les postérieurs d’un prêtre, d’un rabbin et d’un imam. Le texte disait : « Messe sataniste, bûcher de merguez, coups de fouets, débats infernaux, musique païenne et blasphème à tous les étages : gagnez votre ticket pour l’enfer en pénétrant dans l’antre des sorcières » ! Le comble, c’est qu’elles ont squatté ce local dans un immeuble appartenant au Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (qui a lancé une procédure d’expulsion contre cette occupation, en attente d’un jugement devant être rendu le 28 avril). Il est vrai que les profanations des Femen semblent moins préoccuper un Mgr Dagens, évêque d’Angoulême et membre de l’Académie française, que le souci de « ne pas diaboliser tous les djihadistes » ! 

Dans mon Bloc-notes du 13 septembre dernier, je rappelais déjà que l’évêque d’Angoulême, favorable à une intervention militaire en Syrie, avait déclaré sur Radio Notre-Dame, à propos de l’attaque des islamistes contre la bourgade chrétienne de Maaloula (inscrite par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial), qu’il s’agissait d’« une opération de propagande qui reconstruit l’histoire et qui l’instrumentalise en essayant de faire croire que la guerre et les violences qui se déroulent actuellement en Syrie seraient d’ordre confessionnel ». S’en étant pris au patriarche Gregorios III Laham en l’accusant « d’être l’allié politique et financier de Bachar Al Assad », Mgr Dagens avait fini par lâcher : « Il faut faire très attention à ne pas diaboliser tous les djihadistes » ! Maintenant que l’armée syrienne a repris Maaloula, on constate que ces islamistes ont fait sauter le couvent Sainte-Thècle, dont une partie s’est écroulée, vandalisé la nouvelle église et brûlé la porte de marbre ornée d’icônes. Les murs sont carbonisés, les icônes des saints ont été arrachées, les icônes du Christ poignardées. Une série d’autres icônes d’une valeur inestimable ont été endommagées. Chandeliers et lustres volés, statues du Christ en bronze doré ou en marbre détruites par explosifs. Toutes les croix qui se trouvaient sur les dômes des monastères et les églises ont été enlevées, des documents datant de 1 500 ans, brûlés. Bien pire, des chrétiens qui refusaient de se convertir à l’Islam ont été crucifiés par les djihadistes, a dénoncé sur Radio Vatican une religieuse syrienne qui a dirigé l’école du patriarcat gréco-catholique à Damas et qui vit maintenant en France : « Dans les villes ou villages occupés par les djihadistes, les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane) soit la mort ». Ceux qui ne veulent pas renier leur foi subissent le martyr : « A Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent “alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés”. Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. On a même tué son papa ».

Après ces massacres, des djihadistes ont parfois « pris les têtes et joué au foot avec elles, ont pris les bébés des femmes et les ont accroché aux arbres avec leurs cordons ombilicaux ». Radio Vatican a publié cette interview le jour où l’Eglise commémore la crucifixion du Christ à Jérusalem. Je n’ai pas encore entendu les commentaires de Mgr Dagens à ce sujet… Pas plus de la part de nos gouvernants. D’ailleurs, le président de la république, n’a adressé aucun message aux chrétiens français pour la fête de Pâques (en revanche, il s’est rendu le lendemain du Lundi de Pâques à une expo sur le pèlerinage à La Mecque) ! Quant à Bernard Cazeneuve, le nouveau ministre de l’Intérieur en charge des cultes, n’avait-il pas déclaré il y a deux ans, dans une tribune publiée par le Nouvel Obs, qu’« évoquer les racines chrétiennes de la France, c’est faire une relecture historique frelatée qui a rendu la France peu à peu nauséeuse » ?

Via: chretiente.info


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~ymMse$54M

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply