Deux ex-Femen attaquent Charles Michel avec des frites et de la mayo

Deux LilithS (ex-Femen) ont interrompu ce lundi midi une intervention que le Premier ministre Charles Michel devait faire devant le Cercle de Wallonie à Namur, aspergeant le chef du gouvernement fédéral de mayonnaise.

Vêtues de noir et hurlant « Michel, dégage, austérité dégage », ces jeunes femmes partiellement masquées s'en sont pris à M. Michel alors qu'il entamait un discours sur le thème « prendre ses responsabilités » sur les hauteurs de Namur, devant un parterre d'hommes d'affaires wallons. Sur leur t-shirts étaient inscrits les slogans: « Quel social sur vos frites? », « Michel Dégage! ».

Elles ont aspergé le Premier ministre et les personnes assises au premier rang de l'assistance de frites et de mayonnaise, contraignant M. Michel à interrompre son intervention. Elles ont ensuite été évacuées par le service d'ordre, visiblement pris par surprise.

Dans un communiqué, le mouvement des LilithS a affirmé que « le modèle social est détruit au nom d'une compétitivité absurde qui laisse le bien-être de la population à la porte des ministères ».

« Au peuple belge on ne laisse que les frites sauce austérité. C'est pourquoi nous jetons à leur visage le symbole d'une Belgique qu'ils démantèlent », ajoutent ces militantes. « La Belgique se portait mieux sans gouvernement. Michel dégage », lancent-elles, en prévenant: « Nous sommes multiples. Nous surgirons de l'espace public dans vos sphères de pouvoir chaque fois que cela sera nécessaire ».

M. Michel a ensuite repris son discours après s'être changé, sous les applaudissements nourris de l'assistance.

Via: lavenir.net


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~05ntH$5fx

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply