Et les trois Femen furent libérées mercredi soir…

Le commerce « informel », au noir, avenue Bourguiba, à Tunis.

La visite de François Hollande est d’autant plus attendue à Tunis que le pays attend un signal positif du chef de l’État. En marquant le soutien de la France au peuple tunisien et au travail institutionnel en cours, il devrait contribuer à rassurer les Français. Plus sensibles que les autres Européens aux fluctuations politiques, nos compatriotes ont déserté les plages tunisiennes. Ce qui est dramatique pour l’économie d’un pays où le coût de la vie a augmenté depuis deux ans. Et où la moitié des jeunes diplômés ne trouvent pas d’emplois.

Indifférence

Les élus ont paru surpris d’entendre combien les atteintes à la liberté d’expression contribuent à donner une mauvaise image de leur pays, en Europe. À cet égard, la libération des trois Femen – deux Françaises et une Allemande, emprisonnées depuis un mois pour une action seins nus – aura contribué à faciliter le voyage présidentiel. En appel, elles ont finalement été condamnées, mercredi, à un mois de prison avec sursis. Libérées, elles ont quitté le pays le soir même. Mais la militante tunisienne reste en prison… L’opinion, elle, semble indifférente à cette question.

Pourtant la presse, longtemps muselée, est libre, et ne se prive pas de critiquer le gouvernement de transition. La Presse pointait le désenchantement, cette semaine. Mercredi, la démission du chef d’état-major des armées a été longuement commentée, d’autant qu’il réclamait la création d’un service de renseignements. Mais pas un mot sur les jeunes femmes.

Vos commentaires

Se connecter

Via: lalsace.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~vkUVc$3TO

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply