FEMEN : Elles tapent le machisme sur ses deux côtés.

FEMEN : Elles tapent le machisme sur ses deux côtés.

Il faut d'abord reconnaitre que le machisme et le sexisme vient sur deux grands bords idéologiques : l'ultra libéralisme légitimant la violence sexiste d'un côté, une sorte de çà sans limite et l'intégrisme autoritaire et sexoséparatiste de l'autre, sorte de surmoi rigide, qui n'est pas moins violent, et même surement plus car il offre une légitimité à la violence sexiste.

1 - Les Femen font coup double.

Les Femen, pour ce que nous en savons à ce jour, savent riposter sur le niveau pertinent contre ces deux formes de sexisme.

Elles font riposte par le nu aux diktats de l'intégrisme religieux mondial l'islam autoritaire et sexoséparatiste, celui qui stigmatise aussi l'apparence sexy des femmes sous des injures du type pute, salope.

Elles font aussi riposte par leurs "seins tagués" qui sont des seins politiques, contre le machisme occidental qui s'accomode des viols de la prostitution.

Elles stigmatisent le volet anti-sexe du pape qui refuse l'avortement, la contraception l'homosexualité.

2 - Refuser le réductionisme.

Comme il faut savoir ne pas réduire les femmes voilées à leur voile il faut savoir ne pas réduire les femmes sexy à leur apparence sexy même si cette apparence est forte. Il en va de la dignité humaine de ne pas les dire aliénées (à Dieu ou au diable). Il convient de savoir porter un double regard: "être sexué" et "être humain" pour les femmes sexy ; être religieux et être se protégeant de la concupiscence masculine mais aussi être humain pour les femmes librement voilées.

Intimement j'ai un rejet du voile pour ce qu'il (re)présente (critique sur mon blog) mais je refuse aussi par raison de ne voir que ce qu'il présente. On peut dire la même chose pour ce qui apparait comme sexy. Je vois le sexy et je sens que cela fait du bien à ma concupiscence (terme ancien) ou à ma libido (terme moderne) mais cela ne me culpabilise pas car je ne réduis la femme sexy à la femme objet de mon regard libidinal . Elle est à la fois "être sexué" (comme moi) et "être humain". On aspire tout deux à cette double reconnaissance.

Ce double regard fait parti d'un jeu humain de civilisation. Nous ne sommes pas mâle et femelles mus par des instincts et prêts à aller droit au but . Même pour ceux qui vont immédiatement copuler sans prendre le temps du jeu avec les artifices féminins. Nous sommes humains avec des dons culturels pour la séduction et l'érotisme qui se meuvent selon des codes sociaux variables qui doivent empêcher la violence. Le patriarcat s'est introduit dans le codage érotique et a perturbé la culture de l'érotisme.

Personnellement je m'interdis de me retourner pour "mater" lorsque je vois une femme sexy ou plus simplement attirante. C'est aussi du culturel variable selon les pays et les milieux. Par contre de refuser partout les insultes sexistes  et les gestes déplacés devraient être plus massivement intégré au comportement masculin. Cela participe de l'action pour des rapports hommes-femmes pacifiés. Des rapports qui n'excluent pas le sexe et la séduction mais qui ne passent pas à la violence.

La vie civilisée est faite de ces apprentissages. Vive la journée de la jupe. Et pas que pour les adolescents, pour les intégristes et les autres aussi.

3 - Quel féminisme ?

Les Femen apparaissent comme la branche subversive du féminisme avec une dimension anti-autoritaire, anti-intégriste. Elles ne sont pas les seules. Auparavant il y avait les femmes à barbes qui portaient une charge critique et subversive. 

Elle sont peut-être plus explicitement pro-sexe par le nu mais antisexiste car c'est un sexe non violent qui est défendu. Le sexe n'est pas de l'ordre du mal quand il est consenti, partagé à égalité. Quand il vaut pour les hétéro comme pour les homos.

Via: blogs.mediapart.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~D0AmB$2HF

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply