Femen : le contre-sens du féminisme qui se prétend universel

En France, plusieurs féminismes cohabitent, l'un ayant beaucoup plus de succès que les autres. D'un coté, le féminisme des Femen, prônant la nudité glorieuse de corps jeunes et fermes et faisant primer l'action sur la réflexion; de l'autre coté, tous les autres féminismes, invisibles car trop peu sexy aux yeux des médias.

Le 8 mars, les journalistes n'avaient que ce mot à la bouche : Femen. Comme si elles étaient les seules représentantes du féminisme en France, comme si, pour parler du féminisme, on devait nécessairement parler des Femen. Cette mono-lecture est la preuve d'une ignorance profonde des journalistes qui omettent de parler de tous les autres féminismes. Belle représentativité pour un mouvement qui concernerait une vingtaine de militantes en France.

En soi, le mode d'action des Femen est pertinent. Le happening est un moyen comme un autre d'obtenir une visibilité médiatique. A condition qu'il redirige par la suite l'attention ainsi récoltée vers le discours de fond. Encore faut-il que ce discours de fond soit une réalité. Or les Femen ne nourrissent apparemment pas un amour particulier pour les livres et estiment secondaire la construction intellectuelle de leur mouvement. Résultat : féminisme égal nichons égal...nichons.

Car tout ce que l'on retient du mouvement des Femen ce sont leur nudité, tout aussi glorieuse, ferme et jeune qu'elle soit. Un peu faible comme message. Ce féminisme réduit les femmes à leurs corps au prétexte que c'est ce qui intéresse les médias. Un leur. Ce n'est pas parce que les médias font des zooms sur des attributs féminins avantageux que les Femen sont audibles. Elles sont juste plus visibles, mais pour combien de temps ?

Leurs messages prônent par ailleurs une vision unilatérale et détentrice de la vérité universelle excluant le voile et les autres types de revendications. Une posture qui s'apparente fort à celle, pourtant dénoncée par les féministes à commencer par Simone de Beauvoir ou encore Christine Delphy, de certains écrivains revendiquant le point de vue absolument neutre de l'homme hétérosexuel porteur d'une analyse nécessairement objective. Un mensonge, car toute expression est située. Les Femen sont situées et ont voix au chapitre en tant que Femen, mais elles ne peuvent pas se permettre de s'exprimer au nom de tous et de toutes.

Car d'autres féminismes existent, tout aussi légitimes et porteurs de revendications autres que l'anticléricalisme et la pro-sexualité des Femen. Malheureusement on en entend guère parler. Pourtant d'autres femmes agissent avec d'autres moyens aussi bien politiques qu'intellectuels. Récemment, personne n'a relayé le discours, le mercredi 27 février, de Yamina Benguigui lors de la 22ème session du Conseil des droits de l’homme le 26 février. Quelques voix éparpillées l'ont fait, mais globalement les journalistes n'y ont pas prêté attention.

La Ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires étrangères, chargée de la francophonie, longtemps stigmatisée pour son statut d'outsider de la politique, revenait sur la cause des femmes: « Les femmes et les jeunes filles font ainsi encore l'objet d'un grand nombre de violences et de discriminations partout dans le monde. Or la participation des femmes est une condition sine qua non au développement de la paix et de la démocratie ».

De la même façon, personne ne mentionne la tenue du premier Forum mondial des femmes francophonesF, le 20 mars, à Paris. Réunissant 400 femmes de 77 pays, ce forum laissera s'exprimer sans jugement de valeur toutes les femmes et rendra audibles différentes formes d’oppression, différentes revendications. Mais les femmes ne montreront pas leurs seins, alors pourquoi en parler?

Open all references in tabs: [1 - 3]

Via: blogs.mediapart.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~tTbAK$2Oj

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply