Femen/Snowden : le droit d’asile à la tête du client…

Ingénieur

Des irréductibles Gaulois à « la certaine idée de la France » du général de Gaulle, notre pays conserve certaines spécificités qui font des Français un peuple si particulier.

Le soutien — souvent plein de compassion — pour David qui affronte Goliath, pour le faible qui ose se défendre face à l’agression de plus fort que lui, est l’expression de l’une des facettes de notre caractère national ; ainsi la France est traditionnellement une terre d’asile pour les opprimés du monde entier.

C’est en apparence pour faire honneur à cette tradition que la France a accordé l’asile politique à la chef de file des Femen, l’Ukrainienne Inna Shevchenko. Pourtant, les seuls faits de gloire de ces Femen sont la profanation de lieux de culte, les attaques de responsables religieux et quelques apparitions dénudées en public.

Présentées comme « subversives », leurs attaques contre les religions sont, en réalité, l’expression de la pensée dominante : la défense acharnée du « progressisme » libéral, hostile au sentiment religieux. Tellement éloigné de la douceur féminine, le mode d’action de ces militantes est l’incarnation d’une certaine vulgarité et de l’intolérance des sociétés occidentales.

Le pauvre Edward Snowden, lui, n’a violenté personne, mais a rendu service à la France en l’informant de l’espionnage auquel se livre une puissance étrangère. Au lieu de lui accorder légitimement le droit d’asile, la France s’est humiliée en se soumettant à la volonté des États-Unis, ne saisissant pas l’occasion de faire honneur à ses valeurs.

Morale de l’histoire : il vaut mieux être une militante hystérique qu’un jeune homme de 29 ans qui a courageusement consenti à bouleverser son existence pour révéler au monde entier une menace contre les libertés publiques.

Alfred de Musset disait : « Tous les hommes ne sont pas capables de grandes choses, mais tous sont sensibles aux grandes choses. » Les Femen célébrées, Snowden abandonné, la France a oublié les « grandes choses »

PrintFriendly and PDFImprimer

Via: bvoltaire.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~X239D$3at

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply