France: 600 anti-Femen, traditionalistes ou d’extrême-droite …

Près d'une banderole "Non à la République fem-haine", des partisans de l'extrême droite se sont succédé pour vilipender "la complaisance des plus hautes autorités de l'Etat, des responsables politiques et médiatiques à l'égard des Femen". Ce groupe contestataire féministe, né en 2008 à Kyiv, a ouvert un bureau et un centre d'entraînement à Paris en septembre 2012 pour procéder à des actions militantes dans le monde entier. Dans la capitale française, elles se sont notamment présentées seins nus en la cathédrale Notre-Dame de Paris. Bernard Antony a qualifié les Femen de "groupuscule sectaire".

L'ancien secrétaire général du parti d'extrême droite Front national Carl Lang a assuré que les Femen "ont la haine de Dieu, du sacré et de l'Europe chrétienne", dénonçant les "actions sauvages et sacrilèges" de ces "Harpies". Le président du mouvement Renaissance catholique, Jean-Pierre Maugendre, a, pour sa part, reproché au président François Hollande d'avoir "fait imprimer un timbre à l'effigie des Femen". L'un des dessinateurs du nouveau timbre Marianne avait expliqué le 15 juillet, au lendemain du dévoilement de ce timbre par le président de la République, que son dessin avait été en partie inspiré par l'Ukrainienne Inna Shevchenko.

Belga

Via: rtbf.be


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~Tv9CR$4pJ

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply