Il fait si bon en France…pour les Femen

Il fait si bon en France…pour les Femen

Rédigé par noumelique le 04 septembre 2013.

fourest-femen

On a beau dire, il fait bon dans notre doux pays. La France hollandaise est un havre où les pauvres victimes de persécutions sont accueillies à bras ouverts. Mieux encore, la France est devenue la nouvelle Amérique ! On peut y venir sans rien (ou presque) et devenir quelques années plus tard la figure symbolique du pays sous les traits de Marianne. Ce conte de fées a été vécu par Inna Shevchenko et il est normal qu’elle appelle ses amies hystériques à la rejoindre à Paris dans ce qui est désormais le siège mondial des Femen. 

On avait quitté les Femen un peu carbonisées à la suite d’un terrible incendie et dépitées de voir leur faire valoir musulmane Amina leur tourner le dos, mais, la rentrée des classes s’annonce des plus prometteuses. Quatre Femen fraîchement arrivées de leur Ukraine natale sont aujourd’hui en France. Elles « se sont échappées d’Ukraine » comme on peut le lire sur le compte Twitter de l’organisation. Etaient-elles en prison pour que le verbe « échapper » soit ainsi employé ? Que nenni ! Libres de leurs mouvements et seulement convoquées par la police ukrainienne pour possession d’armes, les quatre militantes de la liberté ont préféré plier bagage sans demander leur reste.

On pourrait aussi croire que l’utilisation du verbe « échapper » est due à leur connaissance pour le moins parcellaire du français, mais non ! L’Ukraine est une dictature comme le Vatican est l’antichambre du Mal et les Etats-Unis un petit îlot de liberté. Telle est la conception pour le moins ubuesque du monde dans ce qui sert de cervelle à ces jeunes femmes nourries de propagande US et des dollars de George Soros.

Fort heureusement, les Femen ne sont pas encore les ambassadrices (bien encombrantes) de leur pays. Même si brailler devant les ambassades d’Ukraine de certaines capitales européennes fait désormais partie de leur fonds de commerce, les Femen ne représentent en rien les valeurs et les intérêts du pays où elles sont nées. Alors que Kyiv espère plus que jamais signer un accord d’association avec l’Union européenne en novembre 2013, la diplomatie ukrainienne voit débarquer des hordes de folles seins nus qui n’ont que la haine de leur patrie à proférer. Attention, il ne faut surtout pas s’aviser à les contredire quel que soit le sujet : les manifestants pacifiques, eux, du mariage pour tous en ont fait les frais.

Le siège des Femen a  aussi été « rapatrié » à Paris. Quelle chance ! On peut espérer que les meubles brûlés et les bombes de peinture calcinés ont été mis à la poubelle et que les locaux ont été remis à neuf pour accueillir ce tout nouveau siège. Tels des parasites, les Femen vont d’un pays à l’autre et dès que le vent tourne elles ne se font pas prier pour quitter les lieux. Quand le vent tournera-t-il en France ? Fatigués par la conduite insupportable de Flamby, les Français en ont assez de ce cirque et il serait de bon ton de faire le tri parmi toutes les personnes qui « s’échappent » d’un ailleurs fantasmé et qui peuvent légitimement rester dans notre pays.

Il fait bon vivre en France, et ce surtout quand on est une militante étrangère venue critiquer son pays d’origine aussi bien que les habitants de son pays d’accueil. C’est sûr, dans la France hollandaise, tout est possible, mais le changement, lui, n’est pas pour maintenant.

Open all references in tabs: [1 - 4]

Via: 24heuresactu.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~l7gGJ$48q

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply