Interview: «Notre but: détruire le système patriarcal»

En Suisse pour la sortie en salles, le 14 mai, de «Je suis Femen», documentaire-portrait du mouvement réalisé par le Neuchâtelois Alain Margot et vainqueur du prix du jury au festival nyonnais Visions du réel, les trois ukrainiennes ont offert une entrevue à «20 minutes».


Lutter contre toutes les discriminations

Femen est né au milieu des années 2000 à Kmelnitski, dans l'Ouest de l'Ukraine. Il prend son envol dès 2008 et particulièrement en 2012 avec l'organisation de l'Euro de football dans le pays. Il proteste alors contre l'ouverture massive de bordels en marge de l'événement. Leur marque de fabrique: des manifestations sauvages en Ukraine et dans le monde, seins nus et le corps maquillé. En 2013, menacées de mort par les services secrets, les fondatrices de Femen fuient vers Paris, où elles résident actuellement.

Après avoir livré leur sentiment sur la crise qui frappent leur pays, elles expliquent leurs motivations à lutter quotidiennement contre la discrimination et les injustices, en particulier envers les femmes. Industrie du sexe, dictature et religion, qui, pour elles, sont la résultante du système patriarcal qui gangrène notre société, sont les cibles à détruire. Ueli Maurer, notre ministre de la Défense n'est pas épargné non plus.

Les Femen gardent l'espoir d'atteindre leur but, car le mouvement, qui est encore jeune, ne cesse de faire des émules à travers le monde. Et elles en sont certaines, leurs actions font désormais partie de l'Histoire.

Via: 20min.ch


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~1ZEIQ$55c

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply