La porte-parole française des Femen est-elle une prostituée ?

Photo : Joseph_Paris

Alors que de plus en plus de questions se posent quant aux réelles motivations des Femen, ces féministes venues d’Ukraine, qui manifestent les seins à l’air, le site du très controversé Alain Soral, Égalité et réconciliation, a publié des éléments semblant démontrer que l’une de leurs portes-paroles françaises serait ou aurait en fait été une Call Girl, une prostituée de luxe.

On se souvient tous de ces vidéos de femmes aux seins nus, agressant la foule des manifestants de Civitas contre le mariage homosexuel, versant du spray sur les familles, avec les voix off des journalistes de Canal + et autres, qui nous expliquaient qu’elles étaient en train de se faire tabasser par des intégristes catholiques, malgré l’évidence des images qui prouvaient le contraire.

A la suite de cet épisode, qui avait prouvé une énième fois le traitement partisan de l’information par les journalistes parisiens, de nombreuses questions ont été soulevées quant aux réelles motivations et aux financements de cet étrange groupuscule féministe. Une enquête d’un journaliste russe expliquait même que ces pseudos féministes étaient en fait payées pour manifester. On apprend aujourd’hui qu’au moins l’une d’entre elles n’est pas uniquement payée pour simuler des manifestations. Quand des prostituées font croire à des journalistes aveuglés par leur idéologie qu’elles luttent contre la marchandisation du corps.

800 euros, c’est ce que vous coutera (à en croire les éléments assez convaincants produits pas Égalité et Réconciliation)une nuit de sexe avec la porte-parole française des Femen. Mais attention, la demoiselle est une activiste féministe, il vous sera donc interdit de la sodomiser. Par contre, elle vous embrassera avec la langue, pratiquera le « 69″, « toutes sortes de positions sexuelles », ainsi qu’autres « OWO », « CIM », « COB » (si vous savez ce que cela veut dire, n’hésitez pas à nous faire partager vos connaissances) et le traditionnel, « léchage et suçage de boules ». Découvrez toutes les facettes du féminisme engagé pour 800 euros seulement la nuit !!!

En dehors de l’anecdote et de l’hypocrisie suintante, cette révélation confirme la théorie selon laquelle les Femen seraient des jolies jeunes filles engagées par des investisseurs mystérieux (on parle d’un DJ allemand et de financiers russes) afin de manifester. D’ailleurs, que viendraient faire des sculpturales beautés ukrainiennes à une manifestation franco-française contre le mariage homosexuel, alors qu’elles se prétendent militantes féministes ? Et c’est là le plus incroyable : quand on voit le nombre d’articles, reportages et sujets bienveillants propagés sur l’ensemble des médias par nos bons journalistes français, on se dit qu’il n’est pas possible qu’ils soient tous tombés dans le panneau et que pas un n’ai pensé à vérifier qui sont ces Femen. Une simple recherche sur le web donne pourtant des premiers éléments de réponse…

A titre d’exemple, la vidéo ci-dessous, publiée sur le site de Libération, fait l’apologie des Femen, avec petite musique qui va bien et interview des jeunes femmes. Comble du comble, la jeune femme explique aux journalistes complaisants que son combat est exactement le même que celui de « Ni putes ni soumises ». Elle n’a pas du comprendre la définition de « putes ». On voit d’ailleurs sur cette même vidéo la fondatrice de « Ni putes ni soumises », Safia Lebdi, qui explique que les Femen vont encore plus loin dans le féminisme que son association. Quand bêtise et féminisme ne font qu’un ! En conclusion, la jeune militante explique qu’ »on n’est pas juste des poupées déshabillées, on a des messages à faire passer ».

Au passage, on notera que la jeune fille semble très fière, dans la vidéo, d’être hébergée gratuitement par la salle de spectacle le Lavoir moderne Parisien, subventionnée par nos impôts. Si les Femen sont payées pour manifester, les Français financent donc malgré eux une partie de la facture… La prostitution subventionnée par la mairie de Paris, c’est maintenant !

Voici donc les preuves, avec le profil de la Call girl :

alise_femen

femen_alize2

femen_alize_3femen_preuve_1femen_preuve_2femen_preuve_3

femen_preuve_4

Et voici le reportage des journalistes de Libération qui ne se renseignent visiblement pas avant de tourner un sujet et de distiller leur idéologie totalitaire :


Open bundled references in tabs:

Via: 24heuresactu.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~lwQ26$1wv

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply