Le président tunisien accueilli par des Femen topless

Le president tunisien accueilli par des Femen topless

© Abaca

Les Femen poursuivent leur « Jihad topless ». Vendredi, elles ont profité de la visite du président tunisien Moncef Marzouki pour entrer en action. Alors que le dirigeant venait présenter son livre « L'invention d'une démocratie » lors d'une conférence à l'Institut du monde arabe, trois féministes ont fait irruption dans la salle. Seins nus, le corps marqué du message « Where is Amina ? », elles ont crié les slogans « Topless Jihad » et « women's spring is coming » (le printemps des femmes arrive). Depuis plusieurs semaines, celles qui se définissent comme des « sextrémistes » réclament la libération d'Amina, première Femen tunisienne qui serait actuellement retenue par sa famille pour avoir publié des photos d'elle seins nus.

« Nous ne sommes plus au Moyen-Âge »

« Femen accuse la classe politique dirigeante tunisienne d'avoir permis l'islamisation de son pays », ont écrit les activistes dans un communiqué. Justifiant leur action, elles ajoutent : «  Femen veut alarmer les consciences sur la détérioration des droits des femmes dans ces pays et insiste sur le fait qu'une révolte des femmes arabes est nécessaire ! Nous ne sommes plus au Moyen-Âge, les femmes doivent pouvoir choisir ce qu'elles veulent faire avec leurs corps ! » Après l'irruption des trois jeunes femmes, Moncef Marzouki s'est dit « assez surpris par la forme de cette manifestation ».

 

Ces derniers temps, l'action des Femen est de plus en plus critiquée. Le 2 avril dernier, trois d'entre elles se sont rendues devant la mosquée de Paris pour brûler un drapeau salafiste. Une manifestation jugée « consternante » par l'essayiste Caroline Fourest qui soutient pourtant le mouvement depuis ses débuts. Choquées, des musulmanes ont même créé un groupe Facebook baptisé « Muslim Women Against Femen » (les femmes musulmanes contre les Femen). A travers cette initiative, elles dénoncent les provocations des Femen et font passer leur message : toutes les musulmanes ne sont pas opprimées.

Voter pour cet article

';
if(i != (google_ads.length-1)){
s += '
';
}
}
s += '

Open all references in tabs: [1 - 4]

Via: elle.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~E239D$2cs

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply