Les fondatrices de «Femen» se mettent à nu… dans un livre

C’est lors de l’Euro 2012 de foot que ces néo-féministes se sont fait connaître du monde entier en lançant seins nus, couronnées de fleurs et campées sur des talons aiguilles, le cri de guerre: «L’Ukraine n’est pas un bordel !» pour dénoncer la prostitution à grande échelle organisée dans leur pays à l’occasion de la compétition sportive.

Les émules des Femen («cuisse» en latin) luttent aujourd’hui dans de nombreux pays pour défendre la condition de la femme mais aussi pour combattre la pauvreté, la discrimination, les dictatures ou le diktat des religieux, avec humour, provocation et courage.

En Italie, elles ont manifesté contre les agissements de Silvio Berlusconi. En France, déguisées en soubrettes, contre ceux de Dominique Strauss-Kahn. Elles ont fait irruption dans des studios et sur des plateaux de télévision, des bureaux de vote...

Le centre Femen France, qui vient d’être créé, se propose de former des militantes pour lancer des actions de protestation dans le monde entier. En février, huit Femen se sont exhibées seins nus dans la nef de Notre-Dame de Paris pour célébrer à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI à sa charge pontificale et dénoncer l’absence de femmes dans l’Eglise catholique. Leur geste a notamment été condamnée par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls et le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

Originaires de deux villes de province de l’Ukraine post-soviétique, les fondatrices du mouvement ont été poursuivies pour «hooliganisme» dans leur pays natal, ont fait de la prison, et sont interdites de séjour dans certains Etats. Deux d’entre elles, Inna et Oksana, se sont réfugiées à Paris pour échapper aux pressions.

Cet ouvrage à quatre voix est préfacé par Galia Ackerman, journaliste, traductrice et écrivain, spécialiste du monde post-soviétique. Elle a publié de nombreux ouvrages, notamment «Tchernobyl, retour sur un désastre» (Gallimard, 2007).

Le livre «Femen», édité par Calmann-Levy, sera disponible en libraire dans le courant du mois de mars.

Via: laprovince.be


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~M239D$2HK

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply