Les souteneurs ukrainiens voient des gains dans l’Euro-2012

Chaque année, deux millions de touristes sexuels se rendent en Ukraine, où vient d'avoir lieu le tirage au sort de la phase finale de l'Euro-2012. L'Ukraine, qui avec la Pologne organise en juin prochain l'Euro-2012, connaît un taux élevé d'infections du VIH ainsi qu'un florissant trafic de femmes. ''Les souteneurs comptent déjà se faire des extras durant le championnat d'Europe'', dit Anna Gutsol, une militante pour les droits de la femme.

L'ascenseur de mon hôtel à Kyiv, la capitale ukrainienne, ne fonctionne que si j'insère ma carte d'accès. Mais cette sévère mesure de sécurité ne vaut pas pour tout le monde. Tous les jours, je peux voir le personnel de la réception aider de jeunes femmes perchées sur de hauts talons : ''Où dois-tu aller, mon trésor ?''

''La commande vient de la chambre 10.03'', répond la jeune femme nerveusement. Le portier utilise sa carte, appuie sur le 10 et la dame monte vers la chambre du client.

Frapper à la porte
''Les hôtels et les night-clubs pour étrangers sont les lieux où ça se passe'', dit Anna Gutsol, de Femen, une organisation ukrainienne pour les droits de la femme. ''C'est pour cette raison que tu es réveillé toutes les nuits quand on frappe aux portes.''

Quelque deux millions de touristes se rendent chaque année en Ukraine en ayant un seul objectif : le sexe. ''La direction des hôtels joue un rôle clé, poursuit Anne Gutsol. A leur arrivée, ils demandent aux clients s'ils ont besoin de dames et s'ils doivent leur arranger quelque chose. Dans le hall d'entrée, des dépliants d'agences d'escorte ont été laissées çà et là. C'est une énorme industrie.''

Sinistre réputation
Femen a attiré l'attention de la presse internationale en organisant des protestations de femmes topless. Pour manifester contre la prostitution et le trafic de femmes, des femmes de Femen à moitié nu sont descendues dans la rue. A la grande irritation de l'intelligentsia ukrainienne. ''Ces protestations topless n'ont fait qu'accentuer la sinistre réputation de notre pays'', dit la journaliste Oksana Fayna.

L'organisation féministe ne s'en soucie guère. ''La fin justifie les moyens, nous voulons attirer l'attention sur les gros problèmes que cause l'industrie du sexe'', poursuit Anna Gutsol. On estime à environ 60.000 le nombre de femmes à travailler dans l'industrie du sexe en Ukraine. Après la Moldavie, l'Ukraine est, selon son propre ministère des Affaires étrangères, le principal ''exportateur'' de femmes en Europe de l'Ouest. Selon le ministère, plus de 400.000 Ukrainiennes ont été victimes, ces dix dernières années, du trafic des femmes.

Alarme VIH
L'industrie du sexe est en grande partie responsable du fait que l'Ukraine compte 350.000 personnes atteintes du VIH. ''En réalité, il y en a beaucoup plus, affirme Anna Gutsol. Mais à cause de la pauvreté un grand nombre d'entre elles évitent d'aller chez le médecin et ont le VIH sans le savoir.''

L'augmentation du nombre de patients atteints du VIH en Ukraine et autres pays d'Europe de l'Est est ''alarmant'', ainsi que le montrent des statistiques récentes des Nations unies et de Bruxelles. Mais la lutte contre le sida n'a aucun sens si l'on ne s'en prend pas à l'industrie du sexe, estime Anna Gutsol. ''Le problème, c'est que les hauts fonctionnaires qui doivent s'attaquer aux souteneurs sont corrompus'', dit-elle. Femen a réalisé un reportage télévisé sur la brigade luttant contre l'industrie du sexe. '' Nous avons filmé des souteneurs devant parfois bavarder avec la brigade. Ils font ensemble des affaires.''

Platini garde le silence
Anna Gutsol craint que le championnat de football en 2012 ne vienne stimuler davantage le trafic de femmes. L'Euro-2012 doit se dérouler en juin de l'année prochain en Ukraine et en Pologne. ''Dès maintenant on peut louer sur Internet sa propre hôtesse Euro-2-12. Les souteneurs voient déjà des gains.''

Lors de l'inauguration du nouveau stade pour le championnat en Europe, des membres topless de Femen ont perturbé la cérémonie, après quoi elles ont été éconduites par la police. ''J'ai arrêté de compter le nombre de fois que j'ai été arrêtée, dit Anna Gutsol. Mais nous ne sommes pas maltraitées dans les cellules. Les autorités savent que Femen est connue également au-delà des frontières.''

Anna Gutsol avait espéré que Michel Platini, actuellement directeur de l'UEFA, aurait été sensible à leur appel Euro2012 without prostitution. ''L'UEFA mène aussi d'autres programmes sociaux, comme la violence sur les terrains de football et dans leurs alentours. Nous avons donc demandé le soutien de Platini. Mais il fait la sourde oreille.''

Les intérêts économiques sont trop grands, selon Anna Gutsol, pour laisser gâcher le championnat par Femen. ''Le chiffre d'affaires en bière sera élevé. Et après les beuveries et le coup de sifflet, ils iront chez les putes.''
 

Via: rnw.nl


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~y5nsH$CG

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply