LIGNE ROUGE – Comment les anti-mariage homosexuel se …

Le weekend de Pâques a été l'occasion de voir fleurir quelques nouveaux slogans et montages photos qui ont choqué beaucoup de monde sur les réseaux sociaux, dans le cadre de l'opposition au "Mariage pour tous". A la pointe de cette nouvelle offensive, le collectif des "Hommen", créé jeudi 28 mars, comme le rapporte le Huffington Post.

Se réclamant comme le pendant masculin des Femen, ces hommes ont organisé une manifestation torse nu devant la Préfecture de police de Paris "pour demander des excuses de la part des forces de l'ordre après les incidents de la manifestation du 24 mars."

Après ce "happening" en chair et en os, le collectif a diffusé sur Twitter un pastiche d'affiche de la Résistance française figurant Jean Moulin et la croix de Lorraine, où figure le slogan "Non au mariage gay, on ne lâche rien".

Le détournement a provoqué une vague d'indignation sur les réseaux sociaux, où beaucoup y ont lu un amalgame entre l'occupation allemande et l'homosexualité.

Sur le site Le Plus du Nouvel Obsl'historien Giuseppe Di Bella, par ailleurs co-responsable de l'organisation Stop Homophobie, s'est fendu d'une tribune pour critiquer vivement cette utilisation d'une figure historique de la Résistance française. "Utiliser Jean Moulin et la croix de Lorraine comme propagande sur leurs affiches contre le mariage pour tous, c'est comparer les gays et les lesbiennes aux occupants allemands. C’est tout simplement immonde, totalement déplacé. Je n’arrive pas à trouver les mots qui expriment mon profond dégoût face à cette provocation indigne et révoltante" écrit-il.

Les Hommen ont publié d'autres détournements ces derniers jours, dont l'un reprenant la polémique sur les "enfants gazés" de la manifestation du 24 mars. Depuis ces publications, le compte Twitter du collectif a été suspendu.

A l'Assemblée nationale, le député UMP Philippe Cochet avait en effet interpellé mardi le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, sur l'utilisation de gaz lacrymogènes par la police contre des enfants de manifestants.

"Parler d'enfants gazés est pour le moins un douteux amalgame, scandaleux, que vous n'avez pas le droit de prononcer ici, dans cet hémicycle" a répondu Manuel Valls.

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS


Open bundled references in tabs:

Via: bigbrowser.blog.lemonde.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~q0AmB$2VK

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply