Manifestation – Politique

Les Femen solidaires de la Tunisienne réprimée. tempsreel.nouvelobs.com

Sept femmes, qui se présentent comme des militantes du monde arabe et musulman, ont manifesté nues samedi devant la pyramide du Louvre à Paris. Elles se battent contre "l’oppression". Elles étaient présentes à la journée internationale des droits des femmes.

Munies de drapeaux tunisien, iranien, arc-en-ciel et français, les sept femmes se sont dévêtues devant l’entrée du musée, avant de marcher sur le rebord des bassins qui jouxtent la pyramide. Elles ont scandé "liberté, laïcité, égalité", sous le regard étonné des badauds et touristes, dont certains immortalisaient la scène avec leur téléphone portable.

Sur leurs corps, on pouvait lire des slogans tels que "game over", ou "liberté", ainsi que des inscriptions en arabe.

Parmi elles se trouvait Amina Sboui, ancienne militante des Femen, qui a passé au début du mois d’août dernier deux mois en détention en Tunisie et qui a quitté le groupe féministe qu’elle accuse d’islamophobie.

Contre la burqa

"On fait ça en solidarité avec les femmes arabes, qui se font lapider partout dans le monde islamique, partout dans le monde arabe", a-t-elle déclaré, "on est contre la charia, contre le sexisme, contre la lapidation, contre la burqa, contre le voile".

"Personne n’a de droits sur mon corps", a déclaré pour sa part Myriam Russel, membre des Femen.

Une des manifestantes a lancé en anglais "aujourd’hui c’est la journée internationale des femmes", à l’un des policiers, qui lui a rétorqué "c’est pas une raison pour se balader à poil".

Plusieurs des manifestantes ont ensuite été encerclées par la police.

A Genève

Environ 200 personnes ont également défilé samedi à Genève, à l’occasion de la journée internationale des femmes, pour défendre l’introduction d’un salaire minimum de 4000 francs, mesure sur laquelle sont appelés à se prononcer les Suisses le 18 mai. La manifestation était organisée par la gauche genevoise et les syndicats.

Selon les manifestants, l’imposition d’un salaire minimum aura pour effet de diminuer l’écart salarial entre les hommes et les femmes, qui s’élève à environ 18% en Suisse.

Via: afriscoop.net


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~Rq7ci$4vt

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply