Nadia Coulon : " Les Femen, une cause qui me parle "


Ne pas oublier le rôle de Max Ploquin

 Lundi. « Je n'ai pas eu beaucoup le temps de lire la presse cette semaine, avec le rythme effréné de Darc, même si c'était mon dernier… comme je l'ai annoncé à Éric [Bellet, directeur du stage-festival de danse international Darc] un peu avant le début du festival.
Là, pour lundi, je vois la Une avec Teddy Tamgho. En fait, les sports, ce n'est pas trop mon truc. Mais le couch-surfing, oui, je trouve ça bien, dans une période où les ordinateurs et les portables ont remplacé la rencontre avec les autres…

" Quand j'ai dit à Éric que je quittais Darc, je l'ai fait sans m'énerver "

Je crois aux rencontres qui doivent se faire. Parfois il n'y a pas besoin de beaucoup de mots. Une présence, une énergie, juste le regard de l'autre, ça suffit. C'est le cas avec le chorégraphe Larrio Ekson, du stage-festival Darc. Lui ne s'énerve jamais. Pas comme moi. Je suis calme, mais comme beaucoup de gens calmes, quand je m'énerve, ça peut être un peu violent. Quand j'ai dit à Éric que je quittais Darc, je l'ai fait sans m'énerver. Je suis fière de moi. Je vais continuer dans la voie de la zénitude. Et faire des efforts. Mais en tout cas, je ne prends pas ma retraite. Je serai toujours prof à l'école de danse. »
 Mardi. « Stone, bénévole à Issoudun, ça, c'est une surprise. Elle a été mon élève, au tout début, lorsque je donnais des cours à Paris avec mon amie Nicole Ivars. Après, nous nous sommes concentrées sur Châteauroux pour donner des cours ; on ne peut pas être partout. Et il est difficile de se faire une clientèle à Paris. J'ai d'ailleurs appris récemment, par mon fils Igor, que Stone militait dans l'Association pour le droit à mourir dans la dignité, l'ADMD ; ça force le respect. »
 Mercredi. « Parfois l'actualité ne m'interpelle pas. Mais par contre, les Femen, ça, c'est un thème qui me touche et qu'on a eu la chance de traiter à Darc. Parmi les danseuses de mon cours, certaines n'ont pas participé au spectacle final, elles avaient 14 ans, ne voulaient pas se mettre seins nus. Donc j'ai compris leur démarche. Elles ont suivi les cours quand même, en précisant dès le début qu'elles ne seraient pas sur scène lors du final. Et puis, c'est une révolte d'adultes, les Femen. Hier, pendant le spectacle, j'ai aussi joué le rôle d'Anne Sinclair sur scène, ça m'a beaucoup amusé. Et vidé la tête. »
 Jeudi. « La police doit servir à mieux protéger les gens. Il faut peut-être des policiers de quartier, plus que de la répression, qui, par leur présence, pourraient calmer les esprits échauffés. En même temps je ne suis pas spécialiste. J'exprime simplement ce que je ressens. »
 Vendredi. « Les écologistes proposent des idées intéressantes. Leur combat est plus que jamais d'actualité ; les ressources énergétiques baissent. Mais ce n'est pas si facile. Les panneaux solaires ou les pompes à chaleur, quand elles coûtent 25.000 €, c'est trop cher. Tout le monde cherche à faire des économies sur tout. Aller au théâtre, au spectacle…, ça nous coûte de plus en plus d'argent…
Enfin, manger bio, comme à la Foire bio de Neuvy, c'est bien ; mais encore une fois, c'est plus cher que le pas bio… Heureusement, je peux manger de tout, je n'ai pas de régime particulier, mais je ne mange pas de sucré, question de goût. Par contre, je peux me faire un camembert à moi toute seule, avec une baguette fraîche, parfois. »

Via: lanouvellerepublique.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~hBR0N$447

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply