Paris: des féministes manifestent « contre la prostitution »

Paris: des féministes manifestent « contre la prostitution »

« MLF, Femen: deux générations contre la prostitution! »: une vingtaine de féministes ont manifesté vendredi devant l’Assemblée nationale, au moment où les députés adoptaient la proposition de loi renforçant la lutte contre la prostitution, ont constaté des journalistes de l’AFP.
Vêtues d’un T-shirt blanc et d’un bas noir – short pour les plus jeunes, pantalon pour leurs aînées – une vingtaine d’activistes du Mouvement de libération des femmes (MLF) et des Femen ont marché pour la première fois ensemble, coude à coude, criant: « Le corps n’est pas une marchandise. Non, non, non à la prostitution ! ».
« On est là pour apporter notre soutien à la pénalisation des clients et au gouvernement qui soutient cette loi », explique à l’AFP Pauline Hillier, 28 ans, porte-parole des Femen.
Fidèles à leur mode d’action, les Femen se sont dévêtues devant l’Assemblée nationale, laissant apparaître sur leurs poitrines les messages: « Pas de demande, pas d’offre! » ou « ni objet, ni esclave ».
La veille, des prostituées avaient manifesté contre ces dispositions, arguant que verbaliser les clients poussera les femmes dans la clandestinité et que ce serait une « opportunité pour les proxénètes et trafiquants ».
« Allez dire ça aux petites Congolaises de 14 ans qui font des pipes à 5 euros à Château d’Eau (quartier populaire du nord de Paris, ndlr). La prostitution choisie ne représente qu’un pour cent des prostitué(e)s. C’est la misère qui amène à la prostitution », a rétorqué Pauline Hillier, des Femen.
L’Assemblée nationale a une nouvelle fois voté pour la pénalisation des clients de prostituées. Le texte, qui doit désormais repartir au Sénat, supprime également le délit de racolage passif institué en 2003 par Nicolas Sarkozy et dénoncé par toutes les associations sur le terrain.
Par ailleurs, l’achat d’actes sexuels sera sanctionné d’une contravention de 1.500 euros.
« L’abolition, ça passe par la reconnaissance que le client a une part active dans ce système », a plaidé Elisabeth Nicoli, porte-parole du MLF.
La proposition de loi votée par les députés prévoit également la création d’un parcours de sortie de la prostitution, des mesures d’accompagnement social, le renforcement de la lutte contre le proxénétisme ainsi qu’une politique de prévention auprès des jeunes.

© 2015 AFP

Partager cet article !

  • Partager par Facebook
  • Partager par Twitter
  • Partager par Email

Classés dans :(In)égalités, Société

Articles suggérés


Syrie: des élus français manifestent à Toulouse pour un cessez-le-feu à Alep

18


Contre le racisme, le Défenseur des droits veut une « contre-offensive »

18


Pour Fillon, les réfugiés fuyant Daesh doivent bénéficier du droit d’asile

8


Mosquées: Bayrou juge « malheureuse » et « dangereuse » une suggestion de Boubakeur

8


Des réfugiés afghans vont pouvoir toucher les frais de justice dus par Mme Dati

8


Migrants bloqués à la frontière franco-italienne: des associations saisissent le Conseil d’Etat

8


Greffe d’utérus: l’Académie de médecine favorable à des expérimentations

8


Taubira comparée à un singe: « Désaveu cinglant » de Walwari et de la garde des Sceaux

8


Asile: des associations demandent une refonte des règles sur l’examen des demandes

8


La France « inhospitalière » avec les réfugiés victimes de la torture (association)

8


Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Open bundled references in tabs:

Via: respectmag.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~sllLH$6CS

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply