Portes ouvertes des Femen: Des débordements à craindre

FEMEN - Leur communication est volontairement provocatrice, le ton ironique. Les réactions enflammées ne se sont pas fait attendre...

«Quelqu’un m’accompagne à la Femen Party? Pousser deux trois Femen dans l’escalier […]», ou encore «Allez vous pendre»: Les réactions injurieuses à l’égard des Femen, groupe féministe d’origine ukrainienne, ne manquent pas sur les réseaux sociaux.

En cause, un événement prévu dimanche 20 avril afin d’inaugurer leur nouveau QG à Clichy, 4 rue du Port. Le fait a déjà été repris par l’Observatoire de la Christianophobie, et donne le ton des opposants: «On va s’en occuper!».

«Nous obtenons des réactions violentes parce que nous promouvons les droits de l’Homme et non pas des traditions religieuses ou des idéologies de haine, de supériorité», argumente Inna Shevchenko, leader du mouvement Femen France. «Nous invitons ceux qui nous soutiennent mais aussi ceux qui nous critiquent car ce sera un jour où les débats seront bienvenus.»

«On va voir ça»

La communication sur la soirée de la part des Femen est très directe: ton ironique, «messe sataniste, bûcher de merguez, coups de fouet», et une image d’illustration qui tourne les religions en ridicule. Les croyances sont vues par les Femen comme une manière de perpétrer l’inégalité entre les sexes.

 

En réponse mercredi soir, un tweet d’Alexandre Gabriac, leader des Jeunesses Nationalistes, annonçait la colère des opposants.

 

Le président des Jeunesses Nationalistes est décidé à se rendre au QG des Femen, «une porte ouverte, donc on va se réserver le droit à plusieurs de perturber leur messe sataniste». Et les propos ne sont pas légers. «A trop jouer avec les flammes, leur local pourrait prendre feu…»

Provocations anti-Femen: un bonus à la fête

«Nous n’avons jamais peur mais bien sûr nous sommes toujours préparés pour n’importe quelle situation», déclare Inna Shevchenko, la militante féministe ukrainienne. «La police sera avertie, et le lieu sera protégé par des agents de sécurité.»

 

Cependant, les Femen n’ont pas froid aux yeux et sont prêtes à en découdre. «N’importe quelle sorte de provocation des nationalistes, homophobes, et fanatiques religieux sera juste un bon ajout dans le programme de la fête, nous en serons heureux», précise Inna Shevchenko. Les Femen ont d’ailleurs un camp d’entraînement à Paris, pour être prêtes à affronter les éventuels déboires de leurs actions coup de poing.

La préfecture de Police n’a pas souhaité dévoilé le dispositif qui devrait être mis en place à cette occasion.

Open bundled references in tabs:

Via: 20minutes.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~PH47T$51T

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply