Procès d’une Femen, grandeur et décadence républicaine

Poser nue sur un gros moteur en chantant des trucs débiles et tendancieux pour vendre, ok, mais ne surtout pas utiliser la nudité pour faire de la politique... La décision judiciaire rendue dans le cadre du procès d'une Femen pour des faits "d'exhibition sexuelle" survenus à l'église de la Madeleine, à Paris, est une décision "morale", opportuniste et immature, outre le fait que les personnes en charge du dossier qui ont apprécié les faits, manquent cruellement de relativisme et d'humour.

L'exhibition sexuelle implique une imposition délibérée, active ou passive, d’un acte obscène au public. Il peut donc s’agir d’un geste sexuel en public ou de l’exhibition d’une partie du corps à caractère sexuel. 2 questions. Est-ce qu’en 2014, on doit associer les seins à un objet purement sexuel, qui plus est "obscène"? Si ces Messieurs n’y voient qu’un caractère sexuel et de l'obscénité, soit! Cela explique bien des choses… Au demeurant, il faut interdire l’allaitement en public car, n’en déplaise aux refoulés mortifères qui craignent les seins tout en les sacralisant, il relève d’une pulsion libidinale de l’enfant sur son objet, sa mère. Se nourrir est en soi libidinal. Autre question : Où est l’élément moral là-dedans ? L’intention délibérée d’accomplir un geste sexuel ou d’avoir une attitude sexuelle ? On ne fera pas passer une activiste qui diffuse un message politique, en impactant visuellement le public, pour une dépravée sexuelle ou une déviante (eu égard à la norme morale), terminologie d’ailleurs très XIXème, vieillotte et autoritaire… on a vu ce que ça a donné!

Ensuite, la qualification des faits laissée à la libre appréciation des juges doit résulter de plusieurs critères, notamment de l’époque et de la morale du moment (aujourd’hui la nudité est partout). Alors on comprend que les croyants ou fidèles qui se rendent dans une église puissent être heurtés par une telle nudité…, mais il se trouve que l’Eglise de la Madeleine appartient non pas à un archevêché mais à la Mairie de Paris, qu’il s’agit d’un lieu public ouvert à tous, notamment aux athées et croyants qui ne sont pas révulsés par une paire de seins, et qu’outre le culte, l’intérêt de la Madeleine est culturel, elle appartient au patrimoine historique de Paris. La morale républicaine doit donc pleinement s’appliquer dans ce lieu, n’en déplaise à certains. Et la morale républicaine… c’est Marianne ! Elle a bien pâle figure Marianne en ces temps de replis identitaires et de moralisation vieille sauce.

Eloïse, tu es bien trop évoluée pour ton époque, comme Delacroix ou Courbet en leur temps. En tous les cas, félicitations pour ton action, le but était d’interpeller et de dénoncer le lobbying et les actions indécentes de l’Eglise et de ses nébuleuses contre le droit des femmes (égalité des droits, avortement, gestion libre et autonome de la famille, mariage pour tous, etc.). C’est chose faite. En te mettant torse nu, tu les as bien rhabillés les bigots névrotiques. Bravo! Madeleine, elle aime bien ça. 

 

http://www.huffingtonpost.fr/2014/12/17/femen-denude-eglise-madeleine-un-mois-avec-sursis_n_6338680.html

 

Via: blogs.mediapart.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~AjszF$5fd

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply