PS, FdG et FEMEN

Ce que les FEMEN ont de dangereux, c'est qu'elles ne sont pas dans l'action de classe ni de masse. Elles s'imposent comme les "seules" actrices d'un combat et nous mettent en demeure de nous mettre en posture de spectateurs. Et même de consommateurs. Sinon, si ce n'était dans le but de n'être ni regardées ni vues, elles ne se livreraient pas à leurs spectacles.

Elles nous intiment l'ordre de n'être pas acteurs de notre révolte mais de défouler la nôtre au spectacle de la leur.

Mais à bien y réfléchir, c'est très exactement la posture de Mélenchon. Lui aussi assure le spectacle, sauf que le sien passe surtout par le monologue un peu dialogué. Il ne monologuerait s'il n'y avait pas des specteteurs à ses shows. Ou s'il n'y en avait pas assez.

Le but de ses interventions ne visent qu'à lui faire dire : VOTEZ POUR MOI! On s'occupe du reste.

Les unes sont dans la révolte dont elles jouent le scénario en direct live. Quand c'est fini, on peut rentrer à la maison. L'autre, c'est en différé. C'est pour les prochaines élections. En fait pour son plan de carrière.

Personne ne demande que le peuple rassemblé n'agisse pour sa compte à lui. Personne ne vient demander quelles sont les revendications des unes et des autres. C'est regardez-nous, écoutez-moi, mais c'est tout. Après, y a plus rien.

Or c'est aux femmes à lutter, à entrer dans l'action, à vouloir, à exiger, à contraindre. C'est à tout le peuple de faire la réalité politique et sociale. En descendant dans la rue, en n'étant spectateurs de rien ni de personne. On s'en fout des héros et des héroïnes. La vie n'est pas un roman.

C'est bien beau de dire : Les filles, ouaou, on vous soutient! Mais nous, que faisons-nous? Si elles vont en taule, qu'est-ce qu'elles gagneront à savoir que vous les soutenez sur votre canapé? Qu'est-ce qu'on en a à faire d'attendre le piège des élections? Il y aura toujours des réacs qui voteront UMP ou FN. Des socialistes qui promettront pour ne rien tenir. Et il n'y aura très certainement pas de majorité FdG.

Alors que l'urgence est bel et bien là. C'est aujourd'hui qu'il faut sauver ce qui peut l'être. Qu'il faut exiger des emplois, de vrais salaires.

Aujourd'hui, il faut créer la majorité des jeunes et des actifs dans la rue, dans l'action, dans la lutte.

 

Ce sera ça ou rien.

Ne consommons pas que des utopies. Ne consumons pas nos rêves. Soyons réalistes, transformons le Réel!

Via: blogs.mediapart.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~4erPW$2yt

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply