Rigueur «décâlisse» !

Les Femen sont bien fières de leur coup d'éclat du 2 octobre à l'Assemblée nationale du Québec.

On en parlait d'ailleurs jeudi à Bazzo.tv, notamment avec Martine Delvaux (qui a d'ailleurs publié dans notre page idées un texte sur le sujet.

Or, un téléspectateur perspicace, Hubert Rioux Ouimet, a eu, après l'émission, envie d'aller visiter le site des Femen. Et qu'a-t-il entre autres trouvé?

Outre des dizaines de photos de poitrines revendicatrices, un récit… cocasse des événements du 2 octobre intitulé «Jetons les croix dans la grande poubelle de l'histoire.»:

«Trois Sextrémistes de FEMEN Canada ont interrompu une réunion à l'Assemblée nationale de Montréal afin de protester contre la présence du crucifix qui trône illégalement au sein du parlement canadien, car selon la loi, il est interdit de placer des "objets ou symboles religieux dans tout espace public". Le parlement est un lieu où l'on vote des lois, pas une salle de services funéraires. Avant d'être effacé de la vie des gens, l'obscurantisme doit d'abord quitter la sphère des institutions publiques.»

Comme la rigueur a quitté la sphère des Femen?

(Merci à M. Rioux-Ouimet pour le tuyau).

Open all references in tabs: [1 - 4]

Via: ledevoir.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~GgjlY$4M8

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply