Seins nus à l’Assemblée nationale

Pendant que la première ministre Pauline Marois répondait à une question, les trois femmes se sont dévêtues et ont crié leur opposition au maintien du crucifix au Salon bleu de l'Assemblée nationale.

Elles ont été escortées à l'extérieur de la Chambre où des agents de sécurité ont procédé à leur identification, puis à leur arrestation. Elles ont été relâchées en fin d'après-midi et une enquête permettra de décider si des accusations seront portées.

La page Facebook du groupe fait état du «souvenir douloureux» que représente le crucifix, «spécialement pour les femmes». «Ce renouvellement du pacte entre l'Église et l'État n'est en rien un patrimoine à honorer, est-il écrit. Non à un gouvernement qui accepte la présence religieuse en son sein! Oui à la laïcité de l'État!». 

S'il arrive à l'occasion que la période de questions soit perturbée par des manifestants plus audacieux, ce type de protestation semble être une première. 

Interrogé à la sortie, le ministre responsable de la Charte québécoise de la laïcité, Bernard Drainville, s'est contenté d'une blague: «C'était clairement ostentatoire».

Via: lapresse.ca


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~terOW$4Fq

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply