Seins nus devant l’ambassade d’Egypte à Paris

Manifestantes seins nus devant l'ambassade d'Egypte à Paris, le 30 avril.

Manifestantes seins nus devant l'ambassade d'Egypte à Paris, le 30 avril.

Crédit : AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

Trois jeunes militantes, dont l'ex-Femen tunisienne Amina Sboui, ont manifesté devant l'ambassade d'Egypte à Paris contre la peine de mort.

Seins nus, trois militantes ont manifesté mercredi 30 avril devant l'ambassade d'Egypte à Paris pour dénoncer la condamnation à mort de près de 700 partisans du président destitué Mohamed Morsi, prononcée lundi. Arrivées à pieds sur l'avenue Iéna, deux ex-Femen dont la Tunisienne Amina Sboui et une autre activiste, toujours membre du collectif, ont retiré leur tee-shirt et franchi les barrières installées autour de l'ambassade d'Egypte.

"Une vraie justice pour nos ennemis" et "Egypte, Egypte où est ta justice ?", ont-elles scandé devant le bâtiment, avant d'être repoussées quelques minutes plus tard sur le trottoir d'en face par des policiers. Devant l'objectif de plusieurs photographes, les militantes encerclées par les forces de l'ordre, ont continué à crier leurs slogans et à faire des doigts d'honneur aux rares personnes qui sont apparues aux fenêtres de l'ambassade.

L'ex-Femen tunisienne Amina était là

"Nous sommes contre la peine de mort", était-il écrit sur le buste de l'une d'entre elles. Et sur celui d'Amina Sboui, qui a quitté le groupe féministe Femen en l'accusant d'islamophobie, une inscription en arabe: "Non à la condamnation à mort, même pour les Frères (musulmans, NDRL)".

"Nous voulons que les droits de l'Homme soient respectés, même s'il s'agit de nos ennemis", a déclaré la jeune femme. "Je manifeste seins nus, car c'est ma façon de lutter. Quand je veux dénoncer l'absence de justice aussi", a-t-elle ajouté avant d'être embarquée par la police avec ses camarades une demi-heure plus tard.

Contre la peine de mort

Lundi, 683 partisans du président destitué Mohamed Morsi, dont Mohammed Badie, le chef des Frères musulmans en Egypte, ont été condamnés à mort, un mois après un premier procès de masse expéditif similaire. Dans le même temps, le tribunal a commué en prison à vie 492 des 529 peines capitales prononcées en mars à l'encontre d'autres partisans de la confrérie.

Depuis la destitution le 3 juillet de Mohamed Morsi, policiers et soldats du régime installé par les militaires ont tué plus de 1.400 manifestants pro-Morsi et emprisonné plus de 15.000 de ses partisans, selon des organisations de défense des droits de l'homme.

Open all references in tabs: [1 - 4]

Via: rtl.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~FwQ26$54x

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply