Sur tous les fronts, les Femen s’attaquent aussi à la charia


Sur tous les fronts, les Femen s'attaquent aussi à la charia ()

Sur tous les fronts, les Femen s'attaquent aussi à la charia

À côté d'elles, les Françaises des «Chiennes de garde» passeraient pour des timides lorsqu'il s'agit de défendre les droits des femmes. Les Femen, ces jeunes femmes qui vont sur le terrain et organisent, partout dans le monde, des manifestations chocs, défilent, en effet, seins nus avec leurs revendications peintes sur le corps. Mais derrière ces attitudes volontairement provocatrices, elles font preuve bien souvent d'un réel courage physique en affrontant contre-manifestants et forces de l'ordre qui n'hésitent pas à les frapper pour les uns, à les arrêter sans aucun ménagement pour les autres.

Ce week-end encore, ces militantes qui incarnent un nouveau féminisme n'ont pas hésité à agir. A Bruxelles vendredi, quatre militantes du mouvement ont ainsi été sèchement interpellées par des policiers belges alors qu'elles tentaient de manifester devant le Conseil européen aux cris de «Poutine, va en enfer ! Démocratie, démocratie !».

La veille, la blogueuse égyptienne Aliaa Magda Elmahdy, qui avait défrayée la chronique l'an passé en posant nu sur son blog, a manifesté devant l'ambassade de son pays à Stockholm, en Suède. Sur son corps, la jeune femme - qui avait été menacée de mort en octobre 2011 par des extrémistes musulmans - avait écrit «la charia n'est pas une constitution», en référence au scrutin d'hier (lire ci-dessous).

Depuis 2008 et sa création en Ukraine quatre ans après la Révolution orange, le mouvement des Femen a acquis une véritable renommée internationale par ses coups d'éclats médiatiques et ses positions défendant la démocratie et le droit des femmes partout dans le monde, mais aussi l'environnement. Financé par les activistes elles-mêmes et quelques riches mécènes, le mouvement compte quelque 300 membres qui sont particulièrement bien organisés.

«Former des soldats»

Depuis octobre 2011, les Femen disposent d'une antenne à Paris à partir de laquelle ont déjà été menées des actions, notamment devant le domicile de Dominique Strauss-Kahn, de retour des États-Unis où il venait d'être relaxé dans l'affaire Diallo. Paris accueille par ailleurs depuis septembre dernier un centre d'entraînement international pour former les militantes à se protéger des coups et à échapper aux policiers. L'objectif affiché est d'en faire «des soldats», selon le mot d'Inna Chevtchenko, l'une des trois fondatrices des Femen parisiennes.

Philippe Rioux

Dernières annonces Toulouse

Toutes les annonces sur Publi.fr

Open all references in tabs: [1 - 6]

Via: ladepeche.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~BXLvO$21g

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply