Timbre inspiré d’une Femen : menaces de boycott

"Il est évident pour moi que la Marianne de 1789 aurait été une Femen", affirme le dessinateur Olivier Ciappa dans une tribune du Plus Nouvel Obs. Le jeune homme justifie ainsi son choix de s'être inspiré d'Inna Shevchenko, leader des Femen, pour réaliser le nouveau timbre Marianne. Ce choix et cette conviction font polémique : le Parti Chrétien démocrate a appelé au boycott du timbre, dévoilé hier par François Hollande.

 

C'est un éclat de joie que partage, ce dimanche 14 juillet, le dessinateur Olivier Ciappa sur ses pages Facebook et Twitter. Et pour cause : ce sont ses dessins de Marianne qui ont en effet été choisis par François Hollande pour représenter la République sur les timbres poste.

Tradition de la Vème République, un nouveau timbre est choisi par chaque président nouvellement élu. Il est utilisé pour envoyer des lettres de moins de 20 grammes en France et à l'étranger. Marianne y est représentée avec un bonnet phrygien.

Pour célébrer le thème de la jeunesse, François Hollande avait chargé des lycéens de sélectionner préalablement trois séries de timbres parmi lesquels le président a finalement fait son choix. Une portée symbolique importante donc et une petite victoire pour l'artiste de 34 ans, engagé dans la lutte contre l'homophobie (en juin dernier, son exposition faisant le portrait de couples homosexuels avait été vandalisée).

 

Mais l'artiste a déclenché la polémique en révélant l'identité de l'inspiratrice du portrait.

Dimanche soir à 19h, le dessinateur annonce par un tweet qu'il a pris pour modèle la fondatrice des Femen, Inna Schevchenko, pour dessiner le visage de la jeune Marianne.

Une déclaration largement reprise par les médias aujourd'hui.

 

 

 

Le symbole Femen n'a pas été apprécié du tout par le parti chrétien démocrate. A 23h, quatre heures après le tweet de l'artiste, le compte Twitter du PCD a ainsi appelé à boycotter le nouveau timbre qui ferait, selon lui, "outrage à la souveraineté de la France".

 

Face à la montée de l'indignation, l'artiste a réagi aujourd'hui dans une tribune du Nouvel Obs. Il explique: "il est évident pour moi que la "Marianne de 1789 aurait été une Femen". Les Femen représentantes de la République ? "Pas de meilleur symbole" pour Ciappa qui ajoute :"Les Femen ne militent pour rien d’autre que la liberté, l’égalité et la fraternité.

Il révèle aussi s'être inspiré de Roselyne Bachelot et Christiane Taubira : "je me suis rendu compte que, lorsque ces deux femmes politiques discouraient, elles avaient un geste gracieux de la main. C’est pour cela que j’ai intégré une main de Marianne dans le timbre". Les yeux seraient eux dessinés à l'image de ceux de Marion Cotillard.

Montage photo du Lab d'Europe 1 assemblant les visages de Christiane Taubira, Roselyne Bachelot et Inna Shevchenko

 

Suite à ces révélations, Inna Shvechenko la fondatrice des Femen a tenu, elle, à exprimer sa satisfaction sur le réseau social. Avec un brin de provocation. "Les Femen sur les timbres français. Maintenant tous les homophobes, les extrémistes, fascistes devront me lécher le cul lorsqu'ils enverront une lettre". La polémique ne fait sans doute que commencer.

Par Mathilde Gracia

Abonnez-vous !


Open all references in tabs: [1 - 5]

Via: arretsurimages.net


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~pH46T$3bn

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply