Trois activistes des Femen ont fui l’Ukraine

Trois activistes des Femen ont fui l Ukraine
Manifestation devant l'ambassade ukrainienne à Paris - © MaxPPP

VOUS SOUHAITEZ ENVOYER CETTE PAGE

A DÊCOUVRIR SUR ELLE.FR

Trois activistes des Femen ont fui l'Ukraine

Comme Inna Shevchenko l'année dernière, trois Femen ont pris la décision de quitter l'Ukraine.  Alexandra Chevtchenko, Anna Goutsol et Iana Jdanova « ont quitté le pays...

taper un point virgule (;) pour ajouter un destinataire
Votre message


Helene Guinhut

[ Tous ses articles ]

@heleneguinhut

Comme Inna Shevchenko l'année dernière, trois Femen ont pris la décision de quitter l'Ukraine.  Alexandra Chevtchenko, Anna Goutsol et Iana Jdanova « ont quitté le pays à cause de la persécution politique dont elles ont été l'objet », explique le mouvement dans un communiqué. Les jeunes femmes « craignent pour leur vie », poursuit le texte. Mardi dernier, les forces de l'ordre ukrainiennes ont retrouvé des armes (un pistolet et une grenade) dans les locaux des Femen à Kyiv. « Une provocation » pour Anna Goutsol, chef de la branche ukrainienne des Femen, qui a affirmé qu'elle et les autres militantes n'ont « jamais eu d'armes ».

Les Femen se disent « en danger de mort »

La police ukrainienne soupçonne les Femen de « possession illégale d'armes à feu », des faits passibles de cinq ans de prison, explique le mouvement dans son communiqué. Vendredi, un nouveau rebondissement a précipité le départ des trois militantes. Alexandra Chevtchenko, Anna Goutsol et Iana Jdanova « ont subi une interrogation devant un juge, ce qui signifie que leur statut est passé de "suspects" à "accusées" », dénoncent les Femen. Une version démentie par la police de Kyiv. Selon RTL, celle-ci a précisé samedi que les militantes ne figuraient dans cette affaire que comme témoins et pouvaient « circuler comme elles voulaient ».

 

Ces dernières semaines, celles qui se décrivent comme des « sextrémistes », ont été la cible de plusieurs agressions. Dénonçant la « série de massacres » dont elles ont été victimes, les Femen se disent « clairement en danger de mort ». Pour le moment, les trois activistes ukrainiennes n'ont pas précisé si elles allaient s'installer à Paris, au QG où réside déjà Inna Shevchenko. Elles ont toutefois promis qu'elles allaient « continuer leurs activités » en Europe.

Open all references in tabs: [1 - 10]

Via: elle.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~2gjmY$47k

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply