Trois fondatrices de Femen quittent l’Ukraine

Trois fondatrices du groupe féministe Femen, connu pour ses manifestations seins nus, ont annoncé samedi 31 août qu'elles avaient quitté l'Ukraine par crainte de poursuites après la découverte par la police d'armes dans leur bureau, à Kyiv. Le compte Twitter du mouvement "sextrémiste" en France mentionne pour sa part le départ de quatre Femen du pays.

Alexandra Chevtchenko, Anna Goutsol et Iana Jdanova "ont fui l'Ukraine par crainte pour leur vie et pour leur liberté" et elles vont "continuer leurs activités en Europe", précise le communiqué du mouvement féministe. Les trois militantes ont pris la décision de quitter l'Ukraine après avoir été convoquées à la police pour un interrogatoire vendredi, selon la même source.

Un pistolet et une grenade ont été saisis par les forces de l'ordre lors d'un raid mardi dans le siège ukrainien du groupe à Kyiv. Au lendemain de cette découverte, les Femen, qui ont dénoncé "une provocation", ont annoncé la fermeture de ce bureau. Pour sa part, la police de Kyiv a souligné samedi que les militantes ne figuraient dans cette affaire que comme témoins et qu'elles pouvaient "circuler comme elles le voulaient".

LE SIÈGE DES FEMEN SE TROUVE DÉSORMAIS À PARIS

Les Femen ukrainiennes sont depuis plusieurs semaines dans le collimateur des forces de l'ordre en Ukraine. Trois militantes qui s'apprêtaient à manifester contre la visite dans le pays du président russe, Vladimir Poutine, à la fin de juillet, avaient été interpellées à Kyiv et Anna Goutsol avait été agressée. Elles avaient alors accusé les services spéciaux russes et ukrainiens d'être derrière l'incident.

Le mouvement Femen, fondé en Ukraine et dont le siège est désormais à Paris, mène depuis plusieurs années des actions dans le monde entier pour dénoncer le sexisme et les discriminations à l'encontre des femmes. Ses militantes surgissent soudainement, seins nus, le corps couvert d'inscriptions, pour attirer l'attention. Femen dénonce en outre l'homophobie, la collusion entre les Etats et les Eglises, les régimes autoritaires et les fraudes aux élections.

Open bundled references in tabs:

Via: lemonde.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~ctGpP$47A

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply