Tunisie-Amina Sboui : «Je compte faire une action choc en … – investir-en

Quelques jours après sa condamnation pour avoir mis en scène une fausse agression, l’ex-femen tunisienne, Amina Sboui, ne lâche pas ses mots et assume le fait d’avoir inventé une violente agression par cinq islamistes, et de s’être elle-même rasée, début juillet, les cheveux et les sourcils.

Dans une interview accordée ce mardi 4 novembre 2014 au site « grazia.fr », la jeune tunisienne de 19 ans a affirmé qu’elle a inventé cette histoire. « Oui, j’ai menti, mais en m’inspirant de la réalité. Je reçois trois menaces de mort par jour, je me fais parfois insulter dans la rue, les barbus étant mes ennemis. Face à eux, je suis seule. Mon mensonge aurait pu être vrai », confie-t-elle songeuse.
« Je suis née en Tunisie mais j’ai grandi, de 9 à 13 ans, en Arabie saoudite. Je me souviens du calvaire subi par les femmes à cause des islamistes et je ne voulais pas que les Tunisiennes connaissent ça, alors j’ai milité seins nus contre eux. On m’a traitée de folle », livre la jeune activiste.
Elle ajoute d’une voix ferme : « Je ne suis pas folle, je suis engagée. Je compte faire une action choc dans un pays d’Asie de l’Est, opprimé et fermé, puis en Afghanistan. Si je m’en sors vivante, j’ai deux projets : ouvrir un local en France pour défendre la liberté, la laïcité, le droit des femmes, puis un centre qui reçoit les femmes sortant de prison, en Tunisie ».

D.M
Crédit photo : grazia.fr

 

 

Security Image

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Via: investir-en-tunisie.net


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~AerPW$5XG

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply