Tunisie: la page Facebook d’une Femen piratée

"Grâce à Dieu nous avons piraté cette page immorale et le meilleur est à venir." Ce message s'est affiché dans la nuit de mercredi à jeudi sur la page Facebook d'une Femen tunisienne. Les pirates informatiques, issus de la mouvance islamiste, ont agi ainsi après la diffusion sur Internet de photos de deux jeunes tunisiennes dénudées. 

"La page a été piratée et si Dieu le veut, ces saletés vont disparaître de Tunisie", écrivent encore les pirates, qui ont publié sur la page des vidéos de sourates du coran et d'images illustrant la profession de foi l'islam 

"Son téléphone est éteint depuis trois jours"

La page Facebook piratée n'était pas celle sur lesquelles avaient été publiées les photos dénudées des deux activistes tunisiennes. Sur leurs poitrines figurent en lettres noires les phrases "mon corps m'appartient, il ne représente l'honneur de personne" ou encore "Fuck your morals". 

Amina, l'une des Femen qui a posé les seins dénudés sur Facebook, a d'ailleurs disparu depuis plusieurs jours. "Son téléphone est éteint depuis trois jours, son compte Facebook est inactif, de même que son compte Skype. On a reçu des messages comme quoi elle est avec sa famille, qu'elle va bien, mais on ne connaît pas ces gens qui nous les ont envoyés", détaille l'Ukrainienne Inna Shevchenko, dans Libération

Femen, un groupe de féministes ukrainiennes désormais installé à Paris et qui a fait des émules dans plusieurs pays du monde, est connu depuis 2010 pour ses actions "topless" pour dénoncer le sexisme, l'homophobie, la prostitution et la religion. Ces actions sont cependant régulièrement remises en cause

Une action des Femen en Tunisie?

Les Femen Tunisie n'ont jamais organisé d'actions publiques dénudées, alors que l'atteinte à la pudeur est passible de prison ferme. Les spéculations vont cependant bon train depuis deux semaines dans la presse tunisienne sur une action des féministes ukrainiennes et françaises en Tunisie. 

Les femmes tunisiennes disposent depuis les années 1950 des droits les plus avancés dans le monde arabe, mais de nombreuses inégalités demeurent notamment en matière d'héritage. 

Les associations féministes accusent régulièrement les islamistes d'Ennahda, qui dirigent le gouvernement, de chercher à s'en prendre aux droits des femmes et réclament que l'égalité des sexes soient clairement garantie dans la future Constitution. 

La proposition la plus controversée d'Ennahda avait été d'introduire la notion de "complémentarité" des sexes, au lieu de l'égalité, un projet abandonné depuis après une levée de boucliers en Tunisie. 

Avec

Open all references in tabs: [1 - 3]

Via: lexpress.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~pBQzN$2RN

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply