Un député UMP demande la dissolution du groupe extrémiste FEMEN – Al

L’annonce a eu lieu hier soir sur Twitter. Georges Fenech, ancien président de la Mission interministérielle de lutte contre les sectes, a indiqué qu’il demandait la dissolution du groupe extrémiste FEMEN, jugeant par ailleurs que les actions de celles qui ont fait de la profanation d’Eglise leur spécialité « s’apparentent à des pratiques à caractère sectaire ».

Voici le contenu de la lettre adressée à Serge Blisko, président de la MIVILUDES.

Monsieur le Président,

Le mouvement FEMEN d’origine ukrainienne, qui s’est enraciné en France, n’a pas hésité, en maintes occasions, à se livrer à des actions spectaculaires, qui s’apparentent à des pratiques à caractère sectaire :

- contestation violente de l’ordre social,
- contestation violente de l’ordre religieux établi,
- profanation de lieux de cultes, selon des méthodes répandues dans les mouvements satanistes,
- menaces contre les institutions, et en particulier contre le chef de l’Etat,
- attaques répétées contre la laïcité…

Toutes ces actions portent une atteinte grave à l’ordre public sur lesquelles la justice pénale doit d’ailleurs prochainement se prononcer.

En conséquence, je vous saurai gré de bien vouloir me faire connaître la position de la MIVILUDES à l’égard de ce mouvement FEMEN, ainsi que les initiatives qu’elle pourrait prendre, telle que la demande de dissolution de l’association FEME, type loi 1901.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Vendredi 20 décembre, une extrémiste FEMEN s’est introduite au sein de l’église de La Madeleine à Paris pour mimer un avortement avant d’uriner devant l’autel du lieu de culte. La profanation, insupportable, n’a pas provoqué le tollé qu’elle aurait dû provoquer. Couvert par la propagandiste Caroline Fourest, le mouvement FEMEN voit pourtant son avenir s’assombrir.

La démarche du député George Fenech va dans le bon sens et rend déjà justice aux catholiques blessés tant par les profanations commises par ces extrémistes que par la faible réprobation qui s’en est suivie.

Open all references in tabs: [1 - 6]

Via: al-kanz.org


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~iMhDZ$4pU

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply