Vers un "nouveau féminisme" médiatique?

Que la stratégie des FEMEN soit efficace sur le plan médiatique, cela ne fait absolument aucun doute; rares sont les perturbations du Salon bleu de l’Assemblée Nationale (et elles sont nombreuses!) qui auront valu à leurs perpétrateurs une couverture de premier plan dans les médias pendant près d’une semaine. Cela, sans compter une invitation en bonne et due forme à Tout le Monde en Parle pour permettre aux membres du mouvement d’exposer leurs positions sous le regard approbateur de Guy A. Lepage et celui, un peu plus distant, de près d’un million de téléspectateurs.

Même les nombreux obstacles à la prise de photos et de vidéos dans les tribunes du Salon bleu, qui contribuent habituellement à la faible diffusion des actions du genre, n’ont pu freiner la grande machine de GESCA/POWER et de QUEBECOR dans leur traitement superficiel du dossier. Y aura-t-on seulement mentionné la logique sous-tendant l’utilisation de la nudité pour attirer l’attention des médias et le traitement que ceux-ci opèrent sur ces images on ne peut plus « ostentatoires »?

Bien entendu, il existe plusieurs manières d’être féministe et ni la force de conviction, l’audace ou la bonne volonté des membres du groupe FEMEN ne sont en elles-mêmes à remettre en cause. Il n’en demeure pas moins que le coup d’éclat du 1er octobre aura non seulement fait froncer les sourcils de bien des féministes, mais surtout, fait sourire encore davantage de téléspectateurs dont la première réflexion au visionnement de ces images ne se rapportait probablement pas à la profonde remise en cause du modèle patriarcal.

À ceux et celles qui voient en la nudité une manière appropriée de palier le manque de couverture médiatique du mouvement féministe, il faudrait rétorquer que cette soi-disant réappropriation du corps de la femme répond plutôt parfaitement à la demande des médias, qui apprêtent la nouvelle à leur avantage en laissant plus souvent qu’autrement choir au dernier plan les considérations féministes à l’origine des actions des FEMEN. Qui contrôle alors véritablement qui dans cette guerre d’image?

Via: impactcampus.qc.ca


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~DFBkR$4H5

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply