Affaire Amina : Lina Ben M’henni parle de politisation et de …

Dernires news

Les comités de soutien et de défense d’Amina Seboui ont organisé une conférence de presse, aujourd’hui mercredi 17 Juillet 2013, pour faire la lumière sur les derniers développements dans l'affaire.

Les avocats d’Amina étaient absents de cette conférence de presse, les uns « pour des raisons personnelles », les autres parce qu’ils étaient « en train d’étudier les nouveaux chefs d’inculpation » de la Femen Tunisienne. Néanmoins, maître Halim Meddeb, un des avocats d’Amina Seboui, se trouvant à Sousse est intervenu longuement par téléphone.

Avant la prise de parole par Halim Meddeb, le point de presse a été tenu, par Lina Mhenni, la porte-parole du comité de soutien d’Amina, Mounir Seboui, le père d’Amina, d’Alaa Yaâcoubi (Weld El 15), le rappeur, et son frère, Saber Yaâcoubi.
Le père d’Amina a d’abord tenu à remercier « toutes les personnes qui ont soutenu et soutiennent encore Amina ». Puis, ému, il a demandé à «tous ceux qui croient en son innocence et en l’injustice dont elle fait l’objet de continuer à la soutenir le plus fort et le plus longtemps possible » avant d’ajouter que « beaucoup de personnes refusent de soutenir les jeunes et de leur accorder du crédit, même s’ils sont convaincus de la justesse de leur cause, et ce pour la simple raison que, pour eux, jeunesse rime avec inconstance, frivolité et immaturité ».

Lina Ben Mhenni est intervenue, ensuite, pour révéler un fait nouveau inquiétant que le père d’Amina, trop ému, à oublié de mentionner.
La bloggeuse a déclaré qu’Amina a subi une expertise psychiatrique sans que les autorités n’en donnent une raison et sans aucun préavis. Nous craignons que cette expertise soit motivée par la préparation d’un complot ». Lina Ben Mhenni a ajouté que « l’idée d’un complot vient s’ancrer par le fait, qu’en plus d’une expertise psychiatrique parachutée, aucune date de procès n’a été fixée jusqu’à présent ».

Weld El 15 et son frère ont annoncé leur récente entrée au comité de soutien d’Amina pour défendre la liberté d’expression. Ils ont affirmé que « l’affaire d’Amina est en tout points semblable à l’affaire de Weld El 15 » et d’ajouter « pourquoi la mettre en prison ? Parce qu’elle a parlé ! Pourtant, elle n’a pas tué, comme d’autres personnes qui se promènent dans la nature ».
Alaa Yaâcoubi a interpelé les personnes présentes, et a souligné « En soutenant Amina c’est vous-même que vous soutenez, c’est à vous-même que vous rendez service, parce que demain ce sera votre tour. Vous êtes tous en liberté provisoire ! ».

La clôture de la conférence de presse a été marquée par l’intervention téléphonique de Me Halim Meddeb pour exposer plusieurs détails qui laissent planer le spectre de la politisation de cette affaire.
L’avocat explique, par exemple, qu’ « il y a une disproportion flagrante entre la réalité des faits et les chefs d’accusation » avant de conclure par l’annonce d’un nouveau chef d’inculpation qui vient d’être collé à Amina en ce début du mois de ramadan ». Il s’agit du chef d’accusation pour « outrage à un fonctionnaire public ou assimilé par les gestes, les paroles ou menaces (selon les dispositions de l’article 125 du Code pénal et passible d’un an d’emprisonnement).

Via: businessnews.com.tn


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~Mb6eS$3ex

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply