Amendes requises contre les Femen après leur action à Notre …

Accuses d’avoir dgrad l’une des cloches de Notre-Dame de Paris lors d’une action seins nus dans la cathdrale, les Femen ont fait face mercredi leur premier procs en France, o certaines taient galement victimes, se plaignant de violences de la part du service d’ordre de l’difice.

Le parquet a requis une amende de 1.500 euros chacune l’encontre des neuf jeunes femmes. Le tribunal correctionnel de Paris a mis son jugement en dlibr au 10 septembre.

Pour fter leur manire le renoncement du pape Benot XVI sa charge, le 12 fvrier 2013, elles s’taient dissimules dans le flot des touristes avant de se jucher sur le socle de trois des nouvelles cloches provisoirement dposes dans la nef. Seins nus comme chacune de leurs actions, les jeunes femmes avaient cri "Pope no more" (plus de pape) en faisant tinter les cloches avec des morceaux de bois.

La police avait constat sur procs-verbal des clats de plus d’un centimtre sur le dessus de la cloche Marcel (baptise du nom de Saint-Marcel), recouvert de feuille d’or.

Les neuf jeunes femmes - cinq taient prsentes au tribunal - contestent les dgradations qui leur sont reproches, soulignant qu’elles avaient pris soin de recouvrir de feutrine les btons qu’elles ont utiliss.

Le but de cette action tait "politique et social", a expliqu la barre Inna Shevchenko, chef de file des Femen en France.

En ce jour allait tre adopt l’Assemble nationale le projet de loi sur le mariage homosexuel. Les militantes avaient scand sur le parvis "in gay we trust" ou encore "Dgage homophobe", aprs avoir t expulses manu militari de la cathdrale par le service d’ordre.

L’une d’elles affirme que l’un des surveillants lui a cogn la tte sur le sol, lui cassant une dent. Rcit confirm par une autre, attestant que le membre du service d’ordre voulait emmener la jeune femme "dans un coin isol et sombre pour donner des coups mchants".

 "Atteinte la religion catholique" -

Une autre militante accuse l’un des surveillants de lui avoir port un coup de poing au visage. Les trois surveillants, qui n’avaient aucune formation pour faire face ce genre de situations et semblaient dpasss par les vnements, ont contest ces accusations.

"On tait quatre, elles taient neuf. En plus dans la tenue o elles sont, y’a pas de prises", a fait observer l’un d’eux, ancien gendarme g de 68 ans. Le procureur a requis contre eux des peines d’amende (contraventionnelle) de 250, 300 et 500 euros avec sursis.

L’avocat du recteur de la cathdrale et de l’association des 850 ans de Notre-Dame, Me Laurent Delvolv, a demand, devis l’appui, plus de 7.000 euros pour les rparations et 10.000 euros pour le prjudice moral.

"En portant atteinte la cloche, on porte atteinte la religion catholique", a-t-il plaid.

"On n’est pas devant le tribunal des blasphmes", "il ne s’agit pas d’une profanation", a quant lui soulign l’avocat des Femen, Me Michal Ghnassia, s’en prenant la "raction disproportionne des gardiens". Selon lui, les raflures sur la cloche ont "trs bien pu tre causes par des visiteurs ou mme les membres du service d’ordre lors de leur intervention". L’avocat a plaid la relaxe.

Celui des surveillants, Me Anne-Guillaume Serre, a fait de mme. Il s’en est pris "l’opration commando" de "professionnelles de la haine".

Pour l’avocat, "leur statut de victime est l’image" des fleurs que les Femen portent en couronne sur la tte, "totalement artificiel".

L’une des neuf prvenues, absente mercredi, doit galement tre juge vendredi pour "exhibition sexuelle" dans l’glise de la Madeleine Paris, lors d’une action o elle avait mim un avortement avec des morceaux de foie de veau, censs reprsenter un foetus.

2014 AFP

Via: clicanoo.re


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~6yIP8$5Fq

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply