Bernard Debré : « Les Femen ont cherché la perturbation »

Le député (UMP) de Paris Bernard Debré est revenu, dans un billet sur son blog, sur les manifestations contre le « mariage » homosexuel d’il y a dix jours. S’il relève que la Manif pour tous (celle de samedi)  »a été d’une très grande tenue », il se refuse à diaboliser celle du 18 novembre organisée par l’Institut Civitas. L’ancien ministre admet, certes, que cette organisation « n’est pas connue pour sa délicatesse » et « est, selon certains, très extrémiste », mais le « groupuscule », que constituent « les Femen, composé de femmes (…) seins nus, portant des inscriptions outrageuses, méprisantes pour la religion catholique, (a) cherché la perturbation ».

Le député UMP estime qu’il « ne faut pas être déséquilibré entre, d’un côté, l’association Civitas, qui faisait de la provocation, mais de l’autre côté, l’association Femen, composée de femmes excessives, qui ont, elles aussi, fait de la provocation inacceptable ». Il « regrette », par ailleurs, « que Madame Vallaud-Belkacem ait été totalement partiale, passant sous silence les provocations inacceptables des Femen ».

L’élu de Paris donne rendez-vous « de nouveau le 13 janvier » pour manifester, car il faut, dit-il « absolument empêcher cette dérive de la société qui me semble extrêmement préoccupante ».

Via: ndf.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~qH46T$1wk

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply