Ciappa aurait biaisé avec Hollande

Olivier Ciappa a biaisé ! C’est ce que prétend David Kawena, le dessinateur du timbre poste à l’effigie de la femen Inna Shevchenko, qui avait séduit François Hollande lorsqu’il surfait sur la vague du terrorisme aux seins nus. Qui plus est, David Kawena prétend être le seul dessinateur de la Marianne et accuse Olivier Ciappa de vol de sa propriété intellectuelle.

Aujourd’hui la femen, réfugiée politique qui doit son passeport français au Président lui-même, est devenue la locataire encombrante de Bertrand Delanoë, maire du bon Paris, et père homosexuel du mauvais pari.

Mais comment rompre avec la femen devenue indésirable, alors que l’union sacrée de François Hollande avec la militante homosexuelle a été scellée dans un symbole majeur de la République : la Marianne du timbre-poste ? Autant il aura suffi d’une coucherie avec Julie Gayet pour se débarrasser de Valérie Trierweiler, autant l’affaire s’annonce acrobatique avec Inna Shevchenko, puisque celle-ci a la réputation de ne pas coucher avec les hommes !

Les communicants de l’Elysée ont alors imaginé une stratégie, plus subtile qu’avec l’ex-première concubine de France, mais moins comateuse pour l’instant.

Acte 1 : retirer l’affaire au militant homosexuel Olivier Ciappa (prononcer chia pas). Dans la nouvelle version officielle, Olivier Ciappa n’a pas conçu le timbre et l’a encore moins dessiné. Et puisque, «qui veut tuer son chien l’accuse de la rage», Ciappa doit être coupable d’avoir menti et d’avoir détourné la médiatisation du timbre-poste à son avantage. Ciappa est alors pris au mot : «A mort Ciappa-le-biaiseux ! ».

Acte 2 : officialiser la culpabilité de Ciappa. David Kawena, le co-dessinateur de la Marianne du timbre, entre alors en scène pour détrôner Ciappa. Ainsi, il assigne Ciappa devant la justice pour vol de sa propriété intellectuelle, dont il prétend être le seul concepteur et dessinateur. Ce ne seront donc ni Hollande, ni Belkacem, ni Valls qui le diront, mais ce sera la justice de la République, sous influence d’une garde des sceaux dont on connaît maintenant l’amoralité.

Acte 3 : sauver l’honneur du Président. Puisque à l’issue du procès, Ciappa n’aura plus rien à dire, et aura officiellement mystifié à lui tout seul, le Président de la République, le gouvernement et toute la presse française (il est quand même très fort), ce ne sera plus à lui de dire qui représente la Marianne du timbre. La nouvelle interprétation officielle sauvera alors l’honneur de notre Président abusé, mais aggravera encore la colère des Français de moins en moins amusés.

L’acte 4 est en cours d’écriture, car une pétition demandant le retrait du timbre fielleux circule en France, et devrait atterrir prochainement sur la table du locataire de l’Elysée.

François Hollande parviendra-t-il à déscotcher le timbre infernal qui lui colle à la raie ? Chers concitoyens, prenons conscience que c’est la grande Histoire de France, avec un H majuscule, ses virgules et ses annales, qui s’écrit sous nos yeux incrédules.

Via: 24heuresactu.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~VcNU7$4tR

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply