Des féministes ukrainiennes torturées en Biélorussie

Emmenées dans un bois, déshabillées à coups de bâtons et menacées d'être brulées vives par des agents qui leur ont aussi coupé les cheveux à l'aide de couteaux. C'est le récit glaçant que les Femen ont livré hier lors d'une conférence de presse à Kyiv.

"On a cru qu'ils allaient nous violer"
Les trois jeunes femmes s'étaient rendues lundi à Minsk, la capitale biélorusse, pour manifester après les célébrations qui ont marqué le premier anniversaire de la réélection controversée du président biélorusse Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis dix-huit ans. Devant le bâtiment du KGB, affublées de fausses moustaches, elles s'étaient déshabillées en criant de slogans hostiles au pouvoir.

Suite à leur action, les activistes n'avaient plus donné de nouvelles pendant 24h. La présidente du mouvement avait même lancé un appel à témoin sur Facebook pour tenter de les retrouver. De retour en Ukraine mardi soir, elles ont expliqué avoir subi les humiliations d'agents du KGB dans la nuit de lundi à mardi.

Prises à parti dans le train qui devait les ramener en Ukraine, elles auraient été jetées dans un bus qui a roué toute la nuit, avant de s'arrêter dans une forêt de la région de Gomel, deuxième ville du pays, à 320 km au sud-est de Minsk. "on a cru qu'ils allaient nous violer", a raconté Inna Shevchenko. La jeune femme de 24 ans a également eu les cheveux coupés et teints en vert par les agents.

Une technique déjà utilisée par le KGB
Ce jeudi, l'agence de presse biélorusse Charter 97 a publié le témoignage d'une opposante au régime expliquant que cette technique a déjà été utilisée par le KGB dans le pays. Certains opposants auraient ainsi été emmenés en forêt où ils auraient subi des simulacres d'exécution, ou auraient été forcés de creuser leurs tombes, sous les yeux des agents, avant d'être libérés.

Mouvement féministe et politique très actif en Ukraine, les Femen se sont fait connaitre avec leurs multiples actions coup de poing. Elles étaient venues en France en novembre pour manifester devant le domicile de DSK. Inna Shevchenko (sur la photo) a dores et déjà annoncé qu'elles organiseront de nouvelles actions en Bélarus.

Open all references in tabs: [1 - 3]

Via: metrofrance.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~kmMse$LG

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply