Des militants du FN déposent plainte contre les Femen

Excédés par les provocations et le traitement médiatique de l’action des Femen lors de la manifestation organisée par le Front national le 1er mai 2015 à Paris, des militants ont décidé de déposer plainte auprès du procureur de la République par courrier.

Rappel des faits : alors qu’un premier incident avait émaillé le cortège du Front national, au moment où sa présidente Marine Le Pen s’apprêtait à déposer une gerbe au pied de la statue de Jeanne d’Arc, ce sont trois autres représentantes de ce mouvement se revendiquant du « féminisme » qui ont surgi sur un balcon de l’hôtel InterContinental donnant sur la place de l’Opéra à Paris 9e, devant des citoyens médusés. Les trois femmes, seins à l’air comme à leur habitude, ont exécuté des saluts nazis et utilisé un porte-voix, allumant par ailleurs un fumigène afin d’attirer l’attention et de perturber la manifestation. La scène s’est prolongée durant plusieurs minutes.

La plupart des médias n’auront retenu de cette action (dont on attend toujours le début d’une explication quant à sa signification) que la manière dont les trois jeunes femmes ont été éconduites.

Certains militants ont décidé de réagir, s’estimant victimes d’une exhibition sexuelle au sens de l’article 222-32 du Code pénal : « L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. »

S’appuyant sur la récente condamnation d’une militante aux seins nus en la personne de la nommée Eloïse Bouton, laquelle s’est vue, en date du 17 décembre 2014, condamnée par le tribunal correctionnel de Paris à une peine d’un mois d’emprisonnement avec sursis et 1.500 euros d’amende pour avoir exhibé ses seins à la vue du public dans l’enceinte de l’église de la Madeleine, plusieurs militants et sympathisants du Front national présents à la manifestation du 1er mai ont décidé de saisir la justice, considérant à juste titre avoir subi un préjudice moral.

Un groupe Facebook s’est également constitué afin de conseiller celles et ceux qui souhaitent effectuer à leur tour cette démarche civique, sous le nom « FN 1er mai 2015, je dépose plainte contre les Femen ».

Affaire à suivre…

Via: bvoltaire.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~m2ega$66G

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply