Fallait pas en parler. Paf ! la censure. Pontoise, Femen… Il est parti …

Paf ! disais-je. La note censurée a tout de même reçu 7 ou 8 commentaires du protégé de la modo ou de l'Obs qui, en outre a pu pondre et mettre en ligne ses notes de" trariant". Lui qui appelle justement la modo "la PAF". Décidément, je fais partie de celles et ceux qui connaissent les allers-retours note publiée - brouillon et reçoivent régulièrement le "Bonjour BL. Après lecture attentive et analyse... (...) ... le motif de retrait de votre participation...(...)... Croyez bien que... etc"

Bon, ben voilà, le vent s'est calmé, une tronçonneuse a rageusement évacué quelque dégât dans le quartier, je me suis cassé la figure et vais avoir un coquard, les lunettes m'ont protégé et sont intactes : coup de bol, croyez-moi !

Mercredi 16 septembre 2015, fin d'AM

 

Si tu reviens jamais danser chez Temporel 

Un jour ou l'autre 
Pense à ceux qui tous ont laissé leurs noms gravés 
Auprès du nôtre 
D'une rencontre au bord de l'eau 
Ne restent que quatre initiales 
Et deux cœurs taillés au couteau 
Dans le bois des tables bancales 

Si tu reviens jamais danser chez Temporel 
Un jour ou l'autre 
Pense à ceux qui tous ont laissé leurs noms gravés 
Auprès du nôtre 
Sur le vieux comptoir tu pourras 
Si le coeur t'en dit boire un verre 

En l'honneur de nos vingt carats 

Qui depuis se sont fait la paire 

Si tu reviens jamais danser chez Temporel 
Un jour ou l'autre 
Pense aux doigts qui tous ont laissé quelques "je t'aime" 
Auprès du nôtre 
Dans ce petit bal mal famé 
C'en est assez pour que renaisse 
Ce qu'alors nous avons aimé 
Et pour que tu le reconnaisses 

Si tu reviens jamais danser chez Temporel 
Un jour ou l'autre 
Pense aux bonheurs qui sont passés là simplement 
Comme le nôtre

Patachou l'a également chantée (et d'autres, bien entendu). Le boy-scout que j'ai été jouait Béart à l'harmonica (la plus facile étant L'eau vive). Béart qui par la suite m'a agacé (le bonhomme, pas le compositeur et parolier) ; j'ai comme beaucoup pris parti pour Gainsbarre à la suite d'une algarade télévisée.

Mais voilà, les mélodies sont chouettes, et c'est de l'adolescence qui fout le camp avec Guy Béart. Artiste, oui. Salut l'artiste ! chez Temporel ? 

Via: sortiedequiescence.blogs.nouvelobs.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~FM5hC$6Jh

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply