Les Femen veulent une ingérence de la France dans la justice …

inna-chevchenko«Nous voulons que la France demande à la Tunisie la libération immédiate des Femen» déclare Inna Chevchenko, leader du mouvement Femen. A noter que Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, avait affirmé, lundi, «souhaiter que la justice tunisienne fasse preuve de clémence à l’égard des Femen». Mais manifestement, pour la sextrémiste ukrainienne ce n’est pas assez.

Le magazine «Le Figaro Madame» rapporte ainsi que pour la leader des Femen : «Les déclarations inquiètes ne suffisent pas. Nous ne demandons pas au ministre de soutenir le mouvement Femen, mais de défendre des citoyennes françaises qui sont aujourd’hui des prisonnières politiques à l’étranger et dont les droits sont bafoués».

Sauf qu’en l’occurrence, parler de «prisonnières politiques» est un tantinet exagéré. Ainsi, dans un pays comme la France, selon l'article 222-32 du Code pénal, « l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public » peut être punie par la loi d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. À Paris plus spécifiquement, la Préfecture de police considère que « toute tenue qui laisserait entrevoir les parties génitales ou la poitrine constitue une exhibition sexuelle, punissable d'un an d'emprisonnement ».

femen

Faudrait-il donc que la justice tunisienne fasse une exception et recule face à la pression ? Pour rappel, les deux Françaises et l’Allemande ont été interpellées le 29 mai alors qu’elles manifestaient, la poitrine dénudée, devant le Tribunal de Tunis, à Bab Benet. Elle risquent six mois de prison ferme. Leur procès, suspendu hier, reprendra le 12 juin. 

Venues soutenir la militante tunisienne Amina Tyler, deux Françaises et une Allemande ont été interpellées le 29 mai alors qu’elles ont manifesté, la poitrine dénudée, devant le Tribunal de Tunis, à Bab Benet. Elles risquent six mois de prison ferme. Leur procès, suspendu mercredi, reprendra le 12 juin. Et Inna Chevchenko n’en démord pas : « Nous continuerons de maintenir la pression sur la justice tunisienne jusqu’à la libération de nos militantes ».

Via: mag14.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~F9YdL$33I

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply