" Pour faire avancer la cause des femmes "

Les images de leurs actions seins nus, d'abord en Ukraine puis dans de nombreux pays pour dénoncer le sort réservé aux femmes, ont fait le tour de la planète. A Poitiers, dimanche dernier, c'est sans les caméras qu'un groupe de six Poitevines se réclamant des Femen a posé son premier acte revendicatif devant la statue de Jeanne d'Arc, dans le square de la rue des Cordeliers. En fêtant à leur manière les Journées du patrimoine (lire NR du 22 septembre) elles voulaient aussi montrer « la peur de la montée du FN ».

 " On n'a pas cherché à choquer les gens "

Quelques photos plus tard postées sur les réseaux sociaux ont suffi à rendre visible ce nouveau groupe d'activistes qui se dit plutôt « mouvement » humaniste…
Rencontrés hier près de Poitiers, les auteurs de ce coup d'éclat, six femmes mais aussi des hommes ont tenu à conserver un certain anonymat. Ils et elles travaillent dans les milieux éducatifs, culturels ou associatifs. Certains militent « dans le féminisme depuis presque vingt ans », d'autres se disent « internationalistes » et disent vouloir défendre pied à pied « les valeurs fondatrices de la République Liberté-Egalité-Fraternité ».
« Il y a la montée du FN, précise l'une d'entre elles, Emma, mais notre action est plus large. Il faut alerter les gens contre la mondialisation libérale, la prise du pouvoir par l'économie. L'action forte que nous avons menée dimanche ce n'était pas pour choquer les gens, nous l'avons menée très tôt le matin. Le but, c'était de soutenir les femmes. »
Un autre membre ajoute : « On est 100 % pacifistes, il n'y a aucune violence de notre côté. Tout ce qui peut faire avancer la cause des femmes est une bonne chose. »

Défendre les prostituées de Poitiers

Aujourd'hui, le groupe qui a reçu la caution du mouvement Femen de Paris entend poursuivre sur sa lancée. Il veut par exemple défendre les jeunes Nigérianes qui se prostituent sur les boulevards près de la gare. « Une horreur, dénonce Emma, et qu'est- ce qu'on fait ? On ne fait rien ? Il ne s'agit pas juste de se battre pour l'égalité hommes-femmes mais pour l'égalité entre les êtres humains ! ».
Dans les semaines qui viennent, on pourrait bien revoir à l'œuvre les Femen de Poitiers. Sous quelle forme ? On ne le sait pas encore et pas forcément sous la bannière Femen. Pour eux, pour elles, il y a encore bien des raisons de se battre. Tout simplement, dit l'un d'eux, parce qu'il « n'est pas logique que les femmes soient obligées de batailler autant pour exister ».

repères

  Groupe féministe d'origine ukrainienne fondé en 2008, Femen (« cuisse » en latin) organise des actions, essentiellement seins nus, dans le but de défendre les droits des femmes, mais aussi la démocratie, la lutte contre la corruption, la prostitution ou encore l'influence des religions dans la société.
   Site web : femen.org

Via: lanouvellerepublique.fr


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~28Hng$5Pz

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply