Tunisie: les Femen condamnées à 4 mois de prison ferme

Les trois militantes européennes du groupe Femen ont été condamnées chacune à quatre mois de prison ferme à l'issue de leur procès mercredi à Tunis, selon un avocat.

"Le juge a condamné les trois Femen à quatre mois et un jour de prison ferme pour atteinte aux bonnes moeurs et à la pudeur", a indiqué à l'AFP un de leurs avocats Souhaib Bahri.

Après la condamnation des deux Françaises et d'une Allemande, la dirigeante de Femen, Inna Shevchenko, a prévenu que son organisation allait mener d'autres actions en Tunisie.

"C'est une décision politique qui confirme le caractère dictatorial de la Tunisie pour qui il est plus simple de mettre des filles en prison que de reconnaître que les femmes ont le droit de disposer librement de leur corps", a-t-elle déclaré au téléphone depuis Paris.

"On est très en colère après ce verdict très dur et nous allons poursuivre nos actions en Tunisie, nous les préparons déjà, nous allons les élargir, les multiplier. On ne va pas arrêter", a-t-elle encore martelé.

De son côté, l'avocat français des Femen, qui s'apprête à venir à Tunis, a exprimé sa consternation et dénoncé une atteinte à la liberté d'expression.

"Je prends acte avec consternation de cette décision alors que l'infraction n'était pas constituée", a dit maître Patrick Klugman à l'AFP.

"C'est une condamnation extrêmement lourde. C'est une atteinte grave à la liberté d'expression, pas seulement pour ces filles, mais pour la liberté d'expression en général", a-t-il souligné.

Les trois militantes de Femen, détenues depuis deux semaines, avaient été arrêtées le 29 mai lors d'une manifestation seins nus à Tunis en soutien à Amina Sboui, leur camarade tunisienne emprisonnée depuis le 19 mai.

Aussi sur Le HuffPost:

Loading Slideshow

  • 1791: Olympe de Gouge et la Déclaration des droits des femmes

    Olympe de Gouges, femme de lettres et révolutionnaire, rédige une "Déclaration de la Femme et de la Citoyenne" et fonde le club des "Tricoteuses" qui rassemble les femmes qui assistent
    aux débats parlementaires.

  • Les suffragettes: "la femme est la prolétaire de l'homme"

  • Les femmes dans la Libération

  • 1949: Simone de Beauvoir et le "Deuxième sexe"

  • Années 70: les femmes et le travail

  • 1971: le MLF pour la liberté sexuelle

  • 1974: Simone Veil et l'interruption volontaire de grossesse (IVG)

  • 2003: le féminisme des "Ni putes ni soumises"

  • 2012: le "sextrémisme" des Femen fait débat

    Venues d'Ukraine, ces "terroristes pacifiques" aux seins nus interpellent les pouvoirs publics, souvent de manière musclée, contre l'homophobie, le racisme et le machisme. Un mouvement dont les méthodes radicales divisent.

Via: quebec.huffingtonpost.ca


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~J0mJY$38J

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply