Femen France menace la Tunisie du jihad… Topless


Femen France menace la Tunisie du jihad... Topless


Femen France lance, ce jeudi 4 avril, un mouvement international de soutien à Amina, la première Tunisienne à avoir rejoint le groupe féministe radical et posé les seins nus sur les réseaux sociaux, revendiquant la liberté de disposer de son corps.

Par Yüsra N. M'hiri 

 

Entre lazzis, soutien et indignations, le phénomène semble prendre une ampleur qui dépasse l'acte lui-même et une tournure politico-religieuse.

Une citadelle à prendre

Cet acte assez audacieux, de la part d'une jeune fille musulmane, dans un pays à majorité musulmane, qui plus est, gouverné par un parti islamiste, n'a pas laissé indifférent : c'est un euphémisme. Il a provoqué une forte indignation, même parmi les plus libéraux de ses compatriotes, et quelques app
els au meurtre, lancés par des internautes islamistes.

Amina, après son coup d'éclat ou de gueule, a préféré se dérober au regard pour se faire oublier. Elle n'a pas disparu, mais a choisi la discrétion, craignant d'être la cible de quelque illuminé du jihad antiféministe.

Caricature de Luz.

Pour les membres de Femen France, dont on connaît la combattivité, tant qu'il y aura de nouvelles conquêtes à faire, le combat se saurait s'arrêter. Aussi, la citadelle Tunisie, devrait-elle, à leurs yeux, «tomber» définitivement. Pour cela, ces féministes radicales appellent à manifester devant les ambassades tunisiennes à travers le monde, lors de cette journée du jeudi 4 avril, appelée «Topless jihad» ou «jihad seins nus».

«Nos seins nus sont plus forts que vos pierres!»

Sur leurs pages facebook officielles, les Femen France écrivent notamment ceci: «Jeudi 4 avril, nous appelons le monde entier à se réunir devant les ambassades tunisiennes. Venez à midi, torses nus, avec vos slogans sur le corps et vos bannières, exigez la liberté d'Amina».

Amina qui, aux dernières nouvelles, serait bien au chaud auprès de sa famille, est considérée en danger par ce groupe qui n'entend pas abandonner la partie et multiplie les «cris de détresses» pour la libération d'Amina, présentée comme une «icône et symbole de la liberté des femmes musulmanes».

«Mon corps est la propriété de Dieu»

En face, des filles voilées et niqabées, choquées par le geste d'Amina, ont publié des photos sur les réseaux sociaux, où elles apparaissent portant des pancartes où il est écrit: «Mon corps est la propriété de Dieu».

Et, à mi-chemin de ces deux extrêmes, il y a ceux (et celles) qui préfèrent en rire avec des photos, caricatures et commentaires humoristiques...

Reste à se demander si le groupe Femen France ne pousse pas là le bouchon très loin et frôle l'islamophobie lorsque ses membres postent une photo avec des symboles de l'islam et notent ce commentaire: «Soutenons les femmes qui vivent dans des pays musulmans. Nos seins nus sont plus forts que vos pierres!»?

Via: kapitalis.com


Short link: [Facebook] [Twitter] [Email] Copy - http://whoel.se/~SKorX$2VS

This entry was posted in FR and tagged on by .

About FEMEN

The mission of the "FEMEN" movement is to create the most favourable conditions for the young women to join up into a social group with the general idea of the mutual support and social responsibility, helping to reveal the talents of each member of the movement.

Leave a Reply